Haute-Savoie

Tourisme

L'agence de voyages Explora Project vise les sommets

Par Audrey Henrion, le 29 juin 2020

Explora Project pousse le concept du voyage d’aventure plus loin que ses concurrents Allibert Trekking, Terres d'Aventure ou Voyageurs du monde. La start-up née en juin 2019 à Annecy propose des expéditions éphémères, loin des « spots » plébiscités par Instagram, et de préférence en France et en Europe pour limiter l’usage de l’avion.

Une partie de l'équipe d'Explora Project, avec Stanislas Gruau (veste bleue à gauche) et Alix Gauthier (à droite).
Une partie de l'équipe d'Explora Project, avec Stanislas Gruau (veste bleue à gauche) et Alix Gauthier (à droite). — Photo : © Explora Project

Les créateurs

Les crises peuvent parfois accélérer des phases de croissance pour les start-up au concept robuste. « Le Covid-19 ? Une vraie opportunité », confirme Stanislas Gruau, cofondateur de l'agence Explora Projet, spécialisée dans les voyages d'aventure et expéditions. Mi-mars, quand le couperet est tombé, la jeune pousse embarquait, depuis quelques mois à peine, ses premiers clients dans une cinquantaine d’expéditions dans 12 pays. L’attelage venait alors tout juste de se former avec sa nouvelle associée Alix Gauthier, trentenaire comme lui. Stanislas Gruau est un ancien trader spécialisé dans l’échange de matières premières, « finisher » en 2011 de la traversée de la France en courant 1 150 km en 15 jours. Il a été rejoint par Alix Gauthier, cofondatrice de Copines de Voyage, site créé en 2015 revendiquant 15 000 clientes en cinq ans.

Le concept

Explora Project est installé au sein de l'accélérateur Annecy Base Camp, capitale européenne des sports de plein air. Née en juin 2019, la start-up compte déjà douze salariés et revendique une communauté de 50 000 "explorateurs" à travers le monde. L’agence propose des expéditions à impact carbone limité, et « loin des sentiers battus » pour une cible d’urbains avec ou sans enfant de 25 à 60 ans. « En quelques années le marché mondial du tourisme est passé de 100 à 600 milliards de dollars, mais seuls 5 % des espaces de la planète sont visités », avance Stanislas Gruau. « On part tous en voyage au même endroit et au même moment », résume Alix Gauthier. Car la chaîne de production est invariablement la même : elle part du pays hôte, qui vend un concept à différents tours operators, lesquels le vendent à des agences de voyages. « Nous voulons être l’acteur unique entre le guide local et le client final », affirment les associés. Pour garantir le volume de voyages – condition de la rentabilité future –, la start-up a conçu une plateforme en ligne qui permet l’assemblage opérationnel des expéditions.

Les perspectives

C’est la force de ce concept qui a permis à Explora Project de lever, en plein confinement, 1,7 M€, notamment auprès de Kima Ventures*, le fonds détenu par Xavier Niel. Ce financement permettra le développement commercial de l'entreprise et celui de sa plateforme technologique sur laquelle repose la scalabilité du concept. En début d’été, la jeune pousse proposait quelque 75 programmes de séjour, dont 50 en France, dans six environnements différents, avec cinq niveaux de difficulté grâce à un réseau de 80 guides dans 18 disciplines différentes. « On ne proposera pas de tour du Mont Blanc, mais des séjours moins "paillettes" pour apprendre à être autonome, à marcher sur un glacier, bivouaquer en montagne, faire un feu de bois », décrit Alix Gauthier. 90 % des séjours seront accessibles en train. « On travaille sur nos mesures d’impact social et environnemental pour atteindre une sobriété dans l’usage. Et l’on ne s’interdit pas de devenir ‘zéro’ avion » glisse Stanislas Gruau. Qui ne lâche cependant pas le cap de la croissance. Objectif : passer de 500 voyageurs embarqués en 2020 à 1 500 fin 2021.

(* avec le Crédit Agricole Alpes Développement et le soutien de business angels français)

Une partie de l'équipe d'Explora Project, avec Stanislas Gruau (veste bleue à gauche) et Alix Gauthier (à droite).
Une partie de l'équipe d'Explora Project, avec Stanislas Gruau (veste bleue à gauche) et Alix Gauthier (à droite). — Photo : © Explora Project

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail