Lyon

Emploi

L'agence de recrutement CCLD acquiert Concerto RH et vise un retour de la croissance en 2021

Par Audrey Henrion, le 06 mai 2021

Alors que pôle Emploi et l’Apec annoncent un rebond de l’emploi dans les mois qui viennent, l’agence de recrutement CCLD fait l’acquisition de Concerto RH, cabinet de recrutement de l’industrie pour élargir son offre de services au secteur industriel.

Lionel Deshors président de CCLD
Lionel Deshors président de CCLD — Photo : Aline Perier

Les recrutements de cadres redémarrent en 2021. Selon l’étude annuelle de Pôle Emploi, les entreprises françaises anticipent le recrutement de 2 723 salariés en 2021. Une bonne nouvelle après un annus horribilis. Avec 25 590 recrutements réalisés en Auvergne Rhône-Alpes, l’année passée s’est soldée par une baisse de – 16 % par rapport à 2019, soit 3 points de plus qu’au national (-19 %). Une tendance que confirme le cabinet de recrutement lyonnais CCLD. Créé en 2001 à Lyon par Lionel Deshors (président) et jusqu’alors spécialiste des fonctions commerciales, il s’est adossé depuis l’an dernier au groupe Actual Leader Group (Samuel Tual, 2 100 salariés, 430 agences).
Pour faire face au retournement de marché qui s’amorce, le président et fondateur de CCLD Lionel Deshors annonce l’acquisition de son concurrent, le lyonnais Concerto RH, qui réalise environ 1,20 million d’euros de chiffre d’affaires en 2020, avec 10 salariés. "Dès notre entrée au sein du groupe Actual, il était question de faire de CCLD un acteur multispécialiste. Concerto RH lui permet d’avancer sur cette voie, élargissant notre portefeuille à des profils ingénieurs, techniciens, informatique, fonctions support et postes de direction."

7 % de croissance au premier trimestre

"Après un chiffre d’affaires de 10 millions d''euros pour 80 collaborateurs en 2019, nous avons perdu 30 % de ventes en 2020, décrit le président de CCLD, Lionel Deshors. Cette année 2021, nous sommes déjà à +7 % de croissance, et nos prévisions nous amèneraient à retrouver notre niveau de 2019", souffle-t-il.

"Les entreprises anticipent une reprise de leur croissance"

Alors que le marché du travail semble retrouver des couleurs, avec des perspectives de croissance du PIB estimées dernièrement à 5,5 % par la Banque de France, les agences de recrutement sont confrontées aux mêmes difficultés que les entreprises. Les entreprises sont confrontées à la pénurie de talents constatée avant la crise. L’arrêt engendré par l’épidémie de Covid 19 n’a rien arrangé, au contraire. "Les entreprises anticipent une reprise de leur croissance, cherchent à recruter de nouveaux talents. Mais, en face, les cadres sont de plus en plus frileux à quitter un poste pour un autre. Et quand ce n’est pas cette barrière psychologique qui les freine, ce sont les clauses de non-concurrence actionnées par leurs employeurs qui bloquent", constate le spécialiste.

100 salariés en fin d’année

Avec actuellement 12 000 clients dans les secteurs industriel, du bâtiment ou de la logistique, CCLD et Concerto RH, qui deviendront prochainement CCLD Talent Ingénierie, pourraient passer de 10 à 11,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et 100 salariés à la fin de l’année, répartis dans une dizaine d’agences en France.

Lionel Deshors président de CCLD
Lionel Deshors président de CCLD — Photo : Aline Perier

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail