Lyon

Environnement

La start-up InovaYa veut industrialiser son système de potabilisation de l'eau

Par Julie Van Ossel, le 12 mai 2021

La start-up à impact lyonnaise InovaYa a conçu un système innovant de potabilisation de l'eau, notamment pour les pays en voie de développement. Elle espère pouvoir construire un outil industriel en Auvergne Rhône-Alpes d'ici 2025.

Guillaume Lonchamp, Khaled Al Mezayen et Justine Vidil se sont rencontrés en Roumanie en 2015 avant de fonder InovaYa à Lyon en 2018.
Guillaume Lonchamp, Khaled Al Mezayen et Justine Vidil se sont rencontrés en Roumanie en 2015 avant de fonder InovaYa à Lyon en 2018. — Photo : InovaYa

La société lyonnaise InovaYa, créée en 2018, cumule le statut de jeune entreprise innovante et celui d'entreprise solidaire d'utilité sociale. Elle conçoit une solution de filtration de l'eau, autonome et sans produits chimiques. Avec Guillaume Lonchamp et Justine Vidil, rencontrés en 2015 en Roumanie, Khaled Al Mezayen a fondé InovaYa avec l'ambition forte de "bousculer le secteur de l'eau". Ensemble, ils ont mis au point un système de potabilisation mobile appelé UnYo, adapté aux eaux de surface (rivières, lacs, cours d'eau), dont la mission initiale est d'améliorer l'accès à l'eau potable dans des pays en voie de développement et zones rurales. "Deux milliards de personnes n'ont pas accès à l'eau potable dans le monde", rappelle Khaled Al Mezayen, le président d'InovaYa.

Une dizaine d'installations en 2021

Mais d'autres applications sont possibles et les cofondateurs veulent mettre leur innovation au service de la dépollution des eaux industrielles en Auvergne Rhône-Alpes. "Grâce à notre procédé, jusqu'à 90 % de l'eau nécessaire dans une industrie peut-être réutilisée et ainsi permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre liés aux eaux usées", décrit le dirigeant. Grâce à un partenariat avec la Saur (Société d'aménagement urbain et rural) à Nevers, ils ont testé leur système de filtrage de l'eau dans un canal et validé techniquement leur procédé. De quoi lancer la commercialisation fin 2020.

Une vingtaine d'installations en France, dont la moitié en Auvergne Rhône-Alpes, est prévue d'ici fin 2021. Le groupe Condat, spécialiste des lubrifiants industriels basé à Chasse-sur-Rhône (Isère), accueillera par exemple le système de filtration UnYo cet été. InovaYa prévoit en 2021, 800 000 euros de chiffre d'affaires et vise déjà 10 millions d'euros en 2025.

Un outil industriel d'ici 2025

"Notre objectif est de construire d'ici 2025 un outil industriel dans la région, pour monter en puissance et répondre à la demande", confie Khaled Al Mezayen. L'entreprise de 10 salariés prévoit aussi dès cette année d'accélérer la commercialisation et de recruter. "Nous visons l'embauche de cinq personnes d'ici fin 2021 et 60 de plus d'ici 2025 " ajoute le dirigeant.

InovaYa présentera le 17 mai sa solution aux représentants du fonds d'amorçage des Métropoles de Lyon et Saint-Etienne dédié aux entreprises en phase d'industrialisation. Ce fonds d'amorçage industriel à impact environnemental et social a pour ambition de financer les phases de pré-industrialisation de 80 à 100 jeunes entreprises industrielles. InovaYa pourrait bien ainsi obtenir prochainement un soutien public pour son industrialisation. Les entreprises qui seront sélectionnées dans ce fonds devraient ensuite bénéficier de l'effet de levier pour emprunter ou attirer d'autres investisseurs.

Guillaume Lonchamp, Khaled Al Mezayen et Justine Vidil se sont rencontrés en Roumanie en 2015 avant de fonder InovaYa à Lyon en 2018.
Guillaume Lonchamp, Khaled Al Mezayen et Justine Vidil se sont rencontrés en Roumanie en 2015 avant de fonder InovaYa à Lyon en 2018. — Photo : InovaYa

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail