Saint-Étienne

Sport

La Centrale du Sport se lance dans le sponsoring

Par Gilles Cayuela, le 14 décembre 2018

Le comparateur de prix dédié aux équipements sportifs pour les associations et collectivités La Centrale du Sport lance un programme inédit de sponsoring sportif. 

Mickaël Bardes, l'un des trois co-fondateurs de La Centrale du Sport.
Mickaël Bardes, l'un des trois co-fondateurs de La Centrale du Sport. — Photo : La Centrale du Sport

Entre les baisses de subventions, les difficultés à bâtir et animer un réseau de partenaires locaux, le sport amateur manque aujourd'hui cruellement d'outils pour se développer. Pour tenter d'apporter une réponse à cette problématique, La Centrale du Sport (13 salariés ; 1,8 M€ de CA), premier comparateur de prix dédié aux équipements sportifs pour les associations et collectivités, a décidé de lancer un programme inédit de sponsoring sportif.

Du 1er janvier au 31 mars, les clubs amateurs pourront se rendre sur le site de La Centrale du Sport pour s'inscrire au programme et tenter de bénéficier d'un pack maillot/short/chaussette à un euro, contre 30 € en moyenne par licencié. La différence étant bien entendu financée par les entreprises intéressées par cette opération de sponsoring sportif.

Équiper plus de 200 000 sportifs

"L'idée de créer cette marketplace entres des clubs sportifs et des annonceurs est venue de sollicitations d'entreprises comme le Crédit Agricole et Justin Bridou qui souhaitaient adresser des campagnes nationales avec une logique de sponsoring locale. Nous avons simplement décidé de formaliser un outil pour permettre à toutes les entreprises qui le souhaitent d'adosser leur image aux valeurs du sport amateur", explique Mickaël Bardes, l'un des trois fondateurs de La Centrale du Sport.

Pour cette première édition, La Centrale du Sport a réussi à obtenir l'adhésion d'une vingtaine d'entreprises locales et nationales et ambitionne d'équiper plus de 200 000 sportifs avec ce fameux pack maillot/short/chaussettes à 1 €. Un pack qui "représente l'achat principal des clubs pour équiper à chaque rentrée les centaines de sportifs et sportives qui défendent leurs couleurs", rappelle Mickaël Bardes.  

Gagner en visibilité pour lever des fonds

Si cette grande opération de sponsoring sportif devrait redonner un peu d'air à la trésorerie des clubs amateurs, elle devrait aussi permettre à La Centrale du Sport de soigner sa communication externe. "Cela va nous permettre de gagner encore plus en visibilité auprès notamment d'investisseurs qui nous observent déjà", explique Mickaël Bardes, qui n'a pas abandonné l'idée d'une seconde levée de fonds.

Après avoir bouclé en juin 2017 un premier tour de table de 535 000 €, La Centrale du Sport ambitionne désormais de lever 2 M€ pour accélérer son développement avec en ligne de mire l'automatisation de l'ensemble des processus sur sa plateforme. "L'objectif étant d'aboutir à un produit scalable à l'international, "précise Mickaël Bardes. Et de conclure : "Ces évolutions ne sont pas conditionnées à une levée de fonds. Nous y travaillons déjà, mais c'est vrai que cela nous permettrait d'accélérer".  

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition