Loire

Restauration

La brasserie Le VIP lance son réseau de franchise

Par Gilles Cayuela, le 09 juin 2021

La crise sanitaire ne freine pas les ardeurs de la brasserie Le VIP à Genilac qui a décidé de lancer son réseau de franchise avec une première ouverture programmée près de Roanne d’ici la fin du mois de septembre et un second projet déjà dans les cartons.

La brasserie Le VIP à Génilac aura bientôt une petite sœur qui ouvrira fin septembre à Riorges, près de Roanne.
La brasserie Le VIP à Génilac aura bientôt une petite sœur qui ouvrira fin septembre à Riorges, près de Roanne. — Photo : Le VIP

À la fois brasserie, caviste et lieu de divertissement (concerts, karaoké, soirées à thème), Le VIP (Votre Instant Plaisir) vient d’entamer une nouvelle étape dans son développement. Implantée depuis 2018 à Genilac dans la Loire, l’enseigne créée par Sébastien Veniant s’apprête à faire des "petits".

"Quand j’ai lancé Le VIP, je souhaitais déjà créer un réseau de franchises mais je n’avais pas vraiment eu le temps de me poser pour y réfléchir. Il faut dire que Le VIP tournait à plein régime. En 2019, nous sommes arrivés en seconde position des brasseries de la Loire avec un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros", confie Sébastien Veniant, qui emploie 45 salariés (27 ETP).

Avec l’arrivée du Covid, le dirigeant a eu un peu plus de temps pour y penser. "Cela nous a incités à nous réinventer. Nous nous sommes mis à la vente à emporter, à la livraison et nous avons développé la cave. Sur les mois d’avril et mai 2020, nous avons fait jusqu’à 1 000 repas par semaine en livraison. Nous nous sommes transformés en livreur de burgers, tapas et apéros. Et je me suis rendu compte que ce type de petits modèles pouvaient marcher".

Un second VIP "plus petit"

L’idée de créer un second VIP "plus petit, avec seulement des burgers et la partie cave" germe alors dans l’esprit de l’entrepreneur accompagné par Franchise Management, l’agence de conseil en franchise qui suit notamment les réseaux Ninkasi et Pizza Cosy.

"Au départ, je me suis dit que ce n’était peut-être pas la meilleure année pour se lancer mais Franchise Management m’a fait comprendre qu’avec la crise sanitaire, il y aurait des dépôts de bilan et des opportunités à saisir. Alors j’ai parlé de mon projet à mon directeur de salle, à mon chef de cuisine et à ma responsable de bar", relate Sébastien Veniant.

Deux jours plus tard, son directeur de salle, Anthony Houdayer, roannais d’origine, revient vers lui pour lui faire part de son envie d’ouvrir un VIP à Roanne. Très vite, les deux acolytes se mettent en quête d’un lieu susceptible d’accueillir leur projet, mais les places se font rares dans le centre-ville roannais et la perspective des odeurs de friture refroidit quelque peu les bailleurs.

"Finalement, nous avons recontacté les agences en leur disant que l’on partait sur un concept de cave, bar et concerts. C’est là qu’un agent immobilier nous a parlé de la vente aux enchères de la Fab’ric à Riorges, qui avait ouvert deux ans plus tôt, mais qui n’avait pas résisté à la crise sanitaire", explique Sébastien Veniant.

Sans attendre l’accord des banques, le fondateur du VIP décide alors de piocher dans les restes du Prêt garanti par l’État (PGE) et de se rendre avec son futur associé dans le projet à ladite vente aux enchères. "À la fin nous étions trois à nous battre mais nous avons remporté la vente de ce qui deviendra fin septembre notre second établissement".

Un troisième établissement déjà dans les cartons

Un établissement "plus petit" qui devrait préfigurer le développement futur du réseau de franchise Le VIP. "Franchise Management nous a prévenus qu’un établissement de la taille de celui de Genilac avec les enjeux d’investissement qu’il y a derrière, pouvait freiner les candidats. L’idée va donc être de proposer un modèle avec des VIP plus petits, plus facilement duplicables, avec au final une meilleure rentabilité, et surtout qui s’adaptent au lieu, au profil et envies du franchisé."

Un modèle à géométrie variable en somme que Sébastien Veniant entend développer dans la proche région en ciblant des villes "à une heure de Genilac comme le Puy-en-Velay, Bourgoin-Jallieu, Vienne, Lyon", précise-t-il. Et d’ajourer : "L’idée serait d’arriver à une petite dizaine d’établissements sous cinq ans".

Un objectif qui passera sans doute par une implantation à Saint-Etienne. "Nous sommes en discussion pour ouvrir un VIP sur le marché de gros de Saint-Etienne qui va être rénové par le groupe Atrium. Rien n’est encore bouclé, mais l’idée serait de proposer plutôt un VIP restaurant de 200 couverts, drive et livraison pour la clientèle du Technopole du temps de midi et pour les Stéphanois et les habitants de La Talaudière et Sorbiers les soirs", confie Sébastien Veniant.

La brasserie Le VIP à Génilac aura bientôt une petite sœur qui ouvrira fin septembre à Riorges, près de Roanne.
La brasserie Le VIP à Génilac aura bientôt une petite sœur qui ouvrira fin septembre à Riorges, près de Roanne. — Photo : Le VIP

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail