Lyon

Technologies

Kurage permet aux personnes à mobilité réduite de refaire du sport

Par Pierre Lelièvre, le 07 mai 2020

La jeune pousse lyonnaise Kurage finalise les tests de son dispositif d’électrostimulation destinés aux personnes à mobilité réduite, imaginé et mis au point par le chercheur Vance Bergeron. L’objectif de la start-up, soutenue par l’accélérateur Pulsalys, est de permettre aux tétraplégiques de pouvoir reprendre une activité physique malgré leur handicap.

Avec son application d'électrostimulation des muscles, la start-up lyonnaise Kurage souhaite inciter le retour au sport des personnes à mobilité réduite.
Avec son application d'électrostimulation des muscles, la start-up lyonnaise Kurage souhaite inciter le retour au sport des personnes à mobilité réduite. — Photo : DR

Des algorithmes pour remobiliser le système nerveux et musculaire des personnes à mobilité réduite. C'est ce que développe la start-up lyonnaise Kurage, dirigée par Rudi Gombauld et qui emploie quatre salariés. « L'application se substitue au cerveau humain afin de stimuler une activité musculaire. Grâce à l’électrostimulation, le dispositif recrée un mouvement fonctionnel dans les membres inférieurs », explique le dirigeant de cette jeune société fondée en mars 2020.

Recouvrer une activité sportive

Les algorithmes de l’application utilisent trois particularités du cerveau humain : une signature biologique individuelle, la sélectivité et l’intensité musculaire ainsi que la gestion de la fatigue des muscles pour rendre aux personnes à mobilité réduite la possibilité de bouger leurs muscles.

Cet appareil de stimulation électrique, intégré à des vêtements de sport adaptés, leur permet d’utiliser des dispositifs de sports en salle comme des tricycles, vélos d’intérieur ou rameurs. « L’espérance de vie des personnes en situation de handicap moteur est dix à quinze ans inférieure à une personne valide, d’où l’intérêt de permettre aux quelque trois millions de personnes concernées de recouvrer une activité sportive », plaide Rudi Gombauld. Le dispositif s’adresse aussi bien aux tétraplégiques qu’aux personnes atteintes de maladies neurodégénératives mais également aux blessés traumatiques ainsi qu’aux personnes âgées.

Du prototype à l’industrialisation

Portée par l’accélérateur deeptech lyonnais Pulsalys, Kurage (ex-Circle) est né dans la tête de Vance Bergeron, chercheur au CNRS devenu tétraplégique à la suite d’un accident, et d’Amine Metani, ingénieur de recherche au CNRS. Définie au sein du laboratoire de physique de l’ENS de Lyon, la technologie a fait l’objet de deux études au sein de l’École normale supérieure de Lyon et de la Faculté des Sciences et des Sports de Dijon qui ont permis « de prouver sa supériorité en termes de bénéfices par rapport aux dispositifs concurrents », explique le PDG. Sur les six premiers tests réalisés, la masse musculaire des patients a par exemple progressé de 136 %, l’endurance respiratoire de 111 % et la densité osseuse s’est accrue de 20 % après trois séances hebdomadaires de trente minutes pendant 36 semaines.

Testée actuellement dans deux salles de sport adaptées autour de différents scénarios d’usage pour affiner les résultats, la technologie Kurage, qui doit encore passer d’un prototype expérimental en un produit industrialisable, sera déployée prochainement dans trois nouveaux centres médico-sociaux et des entreprises adaptées.

Sur sa feuille de route, Rudi Gombauld compte d’abord commercialiser son dispositif en Auvergne Rhône-Alpes et en Ile-de-France dès 2021, puis dans cinq autres régions françaises à partir de 2022, avant de s’ouvrir les portes de l’international en 2023 où le Japon figure en tête de liste. Une cible particulière, Kurage tirant son nom du mot « méduse » en japonais.

Avec son application d'électrostimulation des muscles, la start-up lyonnaise Kurage souhaite inciter le retour au sport des personnes à mobilité réduite.
Avec son application d'électrostimulation des muscles, la start-up lyonnaise Kurage souhaite inciter le retour au sport des personnes à mobilité réduite. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail