Loire

Industrie

Kodev veut sortir de l'anonymat

Par Stéphanie Gallo, le 26 mai 2017

À St-Jean-Bonnefonds, la nouvelle élue de la CCI métropolitaine, Irène Breuil, réoriente sa stratégie pour doubler son chiffre d'affaires.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Sur les deux ou trois dernières années, Kodev a perdu environ 15 % de son chiffre d'affaires. Nous étions trop discrets ». Irène Breuil, toute nouvelle élue de la CCI métropolitaine et ex-DG de Loire Industrie, a donc décidé de prendre le taureau par les cornes et de revoir la stratégie de Kodev, spécialisée dans la fabrication de linge éponge, - " Made in France " insiste-t-elle -, à destinations des spas et instituts de beauté. En devenant plus visible d'abord grâce à un investissement de 15 % de son chiffre d'affaires 2017 dans un relooking complet de sa gamme et dans de nouveaux outils de communication. « J'ai décidé de sortir Kodev de l'anonymat. Nous faisons des produits que personne ne fait, mais qui le sait ? ».

Nouvelle cible

Deuxième étage de la nouvelle fusée Kodev : la réorientation du mode de distribution. « Jusqu'ici, nous nous adressions uniquement aux grossistes de la beauté. Mais nous nous sommes rendu compte, grâce à une analyse de marché, qu'ils ne visaient qu'une petite partie de notre clientèle potentielle. Entre les petits instituts et les grandes chaînes, il existe en réalité toute une population de spas de moyenne taille qui ne savent pas à qui s'adresser. ». Irène Breuil va donc continuer à travailler avec les grossistes tout en démarchant, en parallèle, cette nouvelle cible. Sous trois ans, la dirigeante espère ainsi doubler le chiffre d'affaires de Kodev. Installée à Saint-Jean-Bonnefonds, Irène Breuil est à la tête d'un groupement de trois petites entreprises : Kodev donc mais aussi Ibresens (distribution de produits cosmétiques bio) et B for Spa (produits chaussants pour les spas). Au total, cet ensemble réalise un chiffre d'affaires de l'ordre de deux millions d'euros avec une douzaine de salariés pour un résultat net de 150 000 euros.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail