Services

Isère : Phamanity crée l'annuaire des bons plans pharmacie

Par Marie Lyan, le 24 novembre 2015

Web. Comparer les prix des produits médicaments en pharmacie, c'est le concept développé par la start-up grenobloise Pharmanity.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Créée en février 2014, la start-up Pharmanity (3 salariés) a lancé un site internet permettant de référencer dans quelles pharmacies un médicament ou un produit bien-être est disponible au prix le plus bas. Elle compte près de 149 pharmacies partenaires sur toute la France, dont 30 des 60 pharmacies grenobloises. « L'objectif est d'atteindre 80% d'établissements partenaires et de générer 5M? d'ici 5 ans», souligne Samuel Mottin, pharmacien et cofondateur. Si elle compte pour l'instant 16.000 visiteurs par mois, la plateforme vise à croitre rapidement pour atteindre le million d'internautes. Son modèle économique ? Un système gratuit pour les internautes, mais sous forme d'abonnement pour les pharmacies. Le référencement des informations de base sur les médicaments est gratuit, puis payant pour la parapharmacie.

Comparer les prix
Pour ne pas générer de mauvaise pub, Pharmanity a quelques astuces : « On limite le résultat affiché aux utilisateurs aux trois pharmacies les plus proches de chez lui, et chaque pharmacie peut définir à partir de quel seuil elle ne souhaite pas communiquer son prix, si celui-ci est trop élevé par rapport à l'offre la moins chère ». Lauréat du Réseau Entreprendre Isère en 2014, l'idée est venue à Samuel Mottin après avoir travaillé dans plusieurs établissements. « Les gens appelaient souvent pour savoir si on avait un produit en stock et à quel prix ». Car en fonction de la manière dont les pharmacies s'approvisionnent - auprès des laboratoires en grandes quantités pour les produits qui se vendent bien, ou bien à travers un répartiteur pour les produits moins courants -, les différences de prix peuvent vite s'avérer importantes. « Il existe plus de 100.000 références tandis que les pharmaciens ont en moyenne 3.000 à 8.000 produits en stock. Elles se spécialisent donc dans certains produits (aromathérapie, plantes, maternité, orthopédie...) et ont intérêt à communiquer pour que le public le sache », explique Samuel Mottin. Et d'ajouter : « Comme toute profession exerçant un monopole, les pharmacies n'ont pas le droit de faire de la publicité ». Pharmanity s'affranchit de cette limite en se rangeant du côté des internautes, en leur proposant grâce à un comparateur de trouver les produits qu'ils recherchent. « Nous n'avons aucun concurrent direct, puisque les autres sites proposent surtout de la vente en ligne ou des services de réservation de produits », conclut Samuel Mottin.

Marie Lyan

Pharmanity


(Grenoble) Dirigeants : Samuel Mottin et Alban Charrière 3 salariés CA 2014 : NC
www.pharmanity.com

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition