Drôme

Assurance

Indexia (ex-SFAM) parie sur un réseau de magasins en propre en France et à l'international

Par Gilles Cayuela, le 15 mars 2021

Leader européen de l’assurance affinitaire pour la téléphonie mobile et le multimédia, le drômois SFAM ambitionne désormais de devenir un acteur international de la conception et distribution de produits et services multimédia. Un virage stratégique matérialisé par une nouvelle identité et la création de son propre réseau de magasins.

Sadri Fegaier, PDG d’Indexia Group (ex-SFAM), compte sur le développement de son réseau de magasins Hubside.store pour poursuivre son développement à l’international.
Sadri Fegaier, PDG d’Indexia Group (ex-SFAM), compte sur le développement de son réseau de magasins Hubside.store pour poursuivre son développement à l’international. — Photo : Pierre Vassal

Une croissance de 1 100 % sur les cinq dernières années, un volume d’affaires qui a atteint, malgré la crise sanitaire, le milliard d’euros en 2020… Le groupe SFAM, créé en 1999 à Romans-sur-Isère (Drôme) par Sadri Fegaier, et rebaptisé en début d’année Indexia Group, a le vent en poupe.

"Notre développement s’est fortement accéléré dans les années 2010 lorsque nous nous sommes spécialisés dans le courtage en assurance pour la téléphonie mobile et le multimédia. D’abord au niveau français puis européen. Aujourd’hui, nous sommes le leader en Europe de l’assurance affinitaire pour les smartphones et le multimédia avec 8 millions de clients", se félicite le fondateur et PDG de l’ETI, qui emploie 2 400 salariés en Europe (dont 1 800 en France à Romans-sur-Isère, Roanne et Paris).

Un groupe valorisé à 1,7 milliard d’euros

Cette formidable ascension, Sadri Fegaier la doit au tournant décisif amorcé en 2018 avec l’entrée au capital du fonds d’investissement Ardian et la prise de participation de son groupe au capital de Fnac Darty (11 % pour 335 millions d’euros), faisant ainsi du groupe drômois le deuxième actionnaire du distributeur de matériel électroménager, électronique et de produits culturels. "SFAM réalise un investissement stratégique de long terme et pourra renforcer sa participation dans Fnac Darty en fonction des opportunités du marché", précise à l’époque un communiqué.

La même année, SFAM accueille à son capital le Franco-Emirati Fund (FEF), la plateforme d’investissement de Bpifrance et Mubadala Investment Company. Le groupe, désormais valorisé à 1,7 milliard d’euros, dispose de la surface financière suffisante et du réseau de distribution idoine pour accélérer son développement en France et à l’international. Notamment en Espagne en 2019, en s’appuyant sur le réseau Fnac Darty.

Le défi des magasins en propre

En 2020, SFAM opère un virage stratégique en rachetant la branche retail du réseau Switch, le premier revendeur agréé Apple de Belgique (30 magasins), et en lançant son propre réseau de magasins. "Auparavant nous concevions des services et nous les commercialisions via un réseau de 2 500 partenaires en Europe dont Géant, Fnac Darty, Apple, Samsung. La nouveauté c’est que nous avons opté pour une stratégie similaire à celle d’un opérateur de téléphonie ou d’un Apple, qui dispose aussi de son propre réseau de distribution", justifie Sadri Fegaier.

Baptisée Hubside.store, cette nouvelle enseigne, qui compte déjà 30 magasins en France (100 d’ici fin 2021), a pour ambition de réunir en un même lieu physique tous les savoir-faire du groupe, qui au fil des années s’est diversifié dans de nouveaux domaines : les services de création de sites internet avec Hubside, la réparation et recyclage de produits multimédias avec Smartphone Recycle, et les programmes de fidélité.

"Ce concept store regroupe deux principaux aspects innovants. Le premier c’est la commercialisation d’une large gamme de produits reconditionnés exposés aux côtés des produits neufs, ce qui permet aux clients de faire leur choix en connaissance de cause. Et le second, c’est d’avoir réussi à créer le premier concept de magasin dédié à la vente de services permettant aux clients de les matérialiser", détaille Jean-Pierre Galera, le directeur général adjoint d’Indexia Group.

Une offre innovante de produits et services

Pour la partie reconditionnement de smartphones et produits multimédias, le groupe s’appuie sur sa filiale Smartphone Recycle. Spécialisée depuis 2001 dans la réparation des appareils des assurés du groupe, cette dernière lui assure un approvisionnement en pièces de rechange d’origine qui tranche singulièrement avec les lots de pièces dites "universelles" achetés dans les pays low cost par les plateformes web de smartphones reconditionnés.

"Avant on jetait les produits trop dégradés dans une benne et on payait cher pour faire évacuer ce matériel. Finalement, on s’est dit qu’avec le coût économisé sur la prestation d’évacuation on pouvait créer des emplois pour reconditionner du matériel et le remettre en circulation dans nos magasins. Entre les pièces que l’on récupère via nos assurés et les reprises de matériel de nos clients en boutique, pour l’instant nous sommes auto-suffisants", précise Jean-Pierre Galera, convaincu que ce modèle vertueux va permettre à Hubside.store de s’imposer rapidement comme un acteur majeur du marché du multimédia reconditionné. "Un marché en croissance de 10 % par an et qui pourrait l’être encore plus si les clients n’étaient pas échaudés par l’expérience client des plateformes web", précise l’intéressé.

Côté services, le lancement d’Hubside.store est aussi l’occasion pour Indexia d’élargir son offre, avec par exemple la location aux particuliers d'objets high-tech (drone, écran géant, tablettes, trottinette électrique, console…) présents en magasin ou sur le site web d’Hubside.store. "C’est une offre qui fonctionne très bien tout comme l'offre de création de sites internet que nous avons lancée en 2018 et qui a dépassé le million de ventes", précise Sadri Fegaier.

Hubside.store pour accélérer à l’international

Pour le PDG, Hubside.store incarne un nouveau relais de croissance, voire un accélérateur, pour le groupe, notamment à l’international. "C’est un véhicule qui va nous faire gagner du temps et nous permettre d’aller plus vite dans certains pays. Plus besoin de trouver un distributeur, nous allons nous appuyer sur notre propre réseau et chercherons sur place les bons distributeurs", explique Jean-Pierre Galera.

Une stratégie que devrait mettre en place le groupe dès 2021 pour s’implanter en Allemagne, en République tchèque et plus généralement en Europe de l’Est ainsi qu’à Dubaï. "Notre ambition est d’atteindre les 500 magasins en Europe en 2023, dont 300 en France", précise le directeur général adjoint. "Nous avons prévu que 20 à 25 % de notre chiffre d’affaires soit généré par notre propre réseau sous deux ans, en allant notamment récupérer 20 à 30 % du marché des smartphones reconditionnés en France (2 millions d’appareils) et en continuant notre développement sur la partie services avec la création de sites web, la location et de nouvelles propositions à venir", abonde Sadri Fegaier.

Pour y parvenir, Indexia Group, qui vise un volume d’affaires de 1,1 milliard d’euros en 2021, projette de recruter cette année 1 000 collaborateurs supplémentaires dont 500 à l’international. Le groupe drômois démarrera par ailleurs la construction, en avril, d’un nouveau site dans la Loire, à Mably. Un projet immobilier ambitieux (18 000 m² en deux tranches, 25 millions d'euros d’investissement) qui lui permettra d’accueillir à terme 1 200 salariés, contre 600 aujourd’hui sur son actuel site de Roanne.

Sadri Fegaier, PDG d’Indexia Group (ex-SFAM), compte sur le développement de son réseau de magasins Hubside.store pour poursuivre son développement à l’international.
Sadri Fegaier, PDG d’Indexia Group (ex-SFAM), compte sur le développement de son réseau de magasins Hubside.store pour poursuivre son développement à l’international. — Photo : Pierre Vassal

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail