Isère

Commerce

Go Sport fonce tout schuss sur la montagne

Par Marie Lyan, le 16 janvier 2017

Deux ans après son retrait du marché boursier, le distributeur de matériel de sport et loisirs Go Sport lance une nouvelle enseigne dédiée à la montagne, Go Sport Montagne. Cela suffira-t-il à sortir la tête du groupe hors de l'eau ?

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'enseigne Go Sport (4.600 salariés), créée en 1978 à Sassenage et détenue aujourd'hui par le groupe Rallye (Casino), serait-elle en train de reprendre des couleurs, après avoir connu une valse d'actionnaires et de dirigeants, et un résultat net qui a plongé en 2013 à -17,7 millions d'euros ? Depuis que l'entreprise est sortie du marché boursier en 2014, elle se fait plus que discrète sur ses comptes. Mais d'après les derniers chiffres, le n° 3 français de la distribution d'équipements sportifs - derrière Décathlon et Intersport - afficherait une progression de 11% par an depuis 2014, pour un CA 2015 de 843 M€. Et viserait même 940 M€ pour 2016.

S'afficher comme un spécialiste

C'est dans ce contexte que le groupe s'attaque désormais à la création d'une nouvelle enseigne dédiée à la montagne, Go Sport Montagne, en s'appuyant sur ses magasins Twinner (réseau qu'il a racheté en 2014). « Pour le consommateur, le lien entre Twinner et Go Sport n'était pas forcément simple à faire. Cela ne coulait pas de source », justifie Samuel Jodeau, directeur affiliation France, qui estime que le groupe a agi par « soucis d'homogénéité et de reconnaissance client », mais aussi pour mutualiser les budgets communication du groupe. « L'objectif est d'assurer une continuité sur l'année, afin que les clients puissent retrouver Go Sport sur leur lieu de vacances ». Pour cela, Go Sport compte capitaliser sur les 110 points de vente de la marque Twinner, localisés en grande partie dans les Alpes. 91 d'entre eux passeront dès cet hiver sous la marque de Go Sport Montagne, tandis que 19 autres se réservent la possibilité de rester sous l'ancienne Twinner. Ces magasins assureront à la fois la vente de produits techniques et un service de location de ski, alors que la montagne représente environ un quart de chiffre d'affaires du groupe. Mais Go Sport ne compte pas s'arrêter là : d'ici les prochains mois, le groupe continuera d'ouvrir de nouveaux points de vente, pour atteindre environ 30 nouveaux magasins par an. « L'idée étant de nous développer dans les stations de ski où nous n'étions pas encore présents », précise Samuel Jodeau.

Une stratégie d'affiliation

Le groupe fournira notamment à chacun de ses magasins une plateforme web comprenant des informations (adresse, horaires...) et services (réservation et location de skis). « Chaque point de vente demeurera autonome concernant l'assortiment des marques, et pourra se spécialiser s'il le souhaite», précise Samuel Jodeau. Le montant global de cette opération n'a pas été communiqué. On parle cependant de plusieurs dizaines de milliers d'euros rien que pour le site internet, qui a été pensé par l'agence de communication grenobloise Mezcalito. Reste que ce marché est ultra-concurrentiel. Plusieurs marques (Rossignol, Salomon...) ont elles aussi annoncé leur volonté de lancer leurs propres magasins en stations. Cela pourrait-il impacter la stratégie de Go Sport ? « On verra d'ici quelques mois. Rien n'est exclu, y compris que l'on puisse héberger nous-mêmes des corners dans nos magasins », glisse le directeur affiliation.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition