Auvergne Rhône-Alpes

Biens de consommation

Fermob va ouvrir de nouvelles boutiques en Asie

Par Audrey Henrion, le 22 janvier 2016

Après l'ouverture il y a un an d'une boutique à Pékin, Bernard Reybier se lance dans un cycle d'inaugurations en cascade à l'étranger. Il mise sur l'international pour poursuivre le doublement de ses ventes tous les quatre ans.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Il s'amuse comme un gosse qui se lance des défis et les relève un par un. Bernard Reybier à la tête de Fermob depuis 1989 se jette dans les prochaines semaines dans une course à l'inauguration. Le dirigeant, qui a propulsé ses produits en en faisant « l'une des plus belles marques mondiales en matière de mobilier extérieur » selon le designer Ora-Ito, confie au Journal des Entreprises qu'il va couper des rubans à Bangkok en Thaïlande le 18 février, puis très vite Chengdu, et Qingdao en Chine avant de filer en Corée du Sud à Séoul où Fermob recherche activement un partenaire et enfin Londres dans le premier semestre 2016, qui sera le deuxième magasin en Europe avec Cologne en Allemagne. Tout cela en lançant également une nouvelle collection de luminaires de jardin.

100 000 chaises Bistrot en 2015

« Nous avons déjà un magasin Fermob en Chine, indique le dirigeant, ouvert avec un partenaire local. Mais la demande est telle pour ces produits "Made in France" que nous nous lançons également à Schengdu qui, avec déjà environ 10 millions d'habitants, connaît la croissance de population la plus forte au monde. Et l'homme est à peu près sûr de ne pas manquer sa cible : « depuis l'ouverture de la boutique de Pekin l'an dernier déjà plus de 100 000 chaises bistrots fabriquées à Saint-Didier-sur-Chalaronne ont été écoulées ». Il faut dire que les produits "arts de vivre à la française", personnalisables, aux couleurs chatoyantes séduisent de plus en plus. En témoigne l'évolution de son chiffre d'affaires réalisé à l'export : près de 49 %, pour lequel il vient de remporter un BFM Award.

« Ce prix récompense notre capacité à exporter un produit traditionnel et en théorie non exportable », décrit-il. Pour faciliter ses ventes, Bernard Reybier a néanmoins décidé de se rapprocher de ses marchés chinois en fabriquant sur place un cinquième de sa gamme dédiée à l'hôtellerie. « Cela limite les temps de transport et la main-d'oeuvre y est encore environ trois fois et demi moins chère même si en augmentation de 15 % par an. Cependant la productivité y est cinq fois moins performante qu'en France, l'organisation des processus moins fluide. Ici depuis 25 ans les peintres se donnent des astuces. Mais pas de regret ! »

La preuve, le dirigeant envisage d'implanter une usine aux États-Unis où les ventes ont bondi de 30 % ces deux dernières années. Avant cela l'enseigne multiprimée va surveiller de près l'évolution de sa nouvelle collection d'accessoires, coussins, plateaux, foutas, plaides, tapis... « Nos revendeurs (Fermob en dénombre 600 en France et seulement quatre en nom propre) trouvaient légitime que nous étendions la gamme », souligne le dirigeant. Quelques jours après le lancement de la lampe, celle-ci s'était déjà écoulée à plusieurs dizaines d'exemplaire dans le magasin de Marseille

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail