Auvergne Rhône-Alpes

Immobilier

En Auvergne Rhône-Alpes, La Poste Immobilier poursuit sa transition écologique et sociétale

Par Delphine Sauzay, le 29 novembre 2022

En 2022, le département immobilier du Groupe La Poste en Auvergne Rhône-Alpes a investi 38 millions d’euros dans l’entretien, la rénovation et la transformation de son parc d’immeubles du Rhône. Des investissements qui viennent renforcer la politique RSE du groupe.

L'hôtel des Postes à Lyon.
L'hôtel des Postes à Lyon. — Photo : 11H45/FLORENT MICHEL

Véritable PME locale, le département immobilier du Groupe La Poste en Auvergne Rhône-Alpes, qui emploie 80 personnes, gère un parc immobilier de 1 466 immeubles, soit près de 750 000 m² de surfaces dont environ 400 000 en pleine propriété. Cette année, pour le seul département du Rhône, elle a investi 38 millions d’euros dans l’entretien, la rénovation et la transformation des immeubles, dont l’emblématique hôtel des Postes de Lyon (14 000 m² restaurés) et la plateforme industrielle de Corbas, qui peut gérer jusqu’à 70 000 colis par jour. "Nous travaillons sur trois typologies de bâtiment : les bureaux de poste, les plateformes logistiques du groupe et le tertiaire", résume Sébastien Roux, directeur régional Centre-Est au Groupe La Poste. Elle participe également au consortium en charge de la construction de l’hôtel de logistique urbaine décarbonée sur le port Édouard Herriot à Lyon.

Rénover sans détruire

Sur ses chantiers, le groupe privilégie la transformation des sites plutôt que leur destruction. "Nous ne rasons plus les immeubles avant rénovation et recyclons un maximum de déchets du chantier", illustre Sébastien Roux. Ainsi, le chantier de l’hôtel des Postes de Lyon affiche un taux de recyclage de 90 %. À cette occasion, son toit a été végétalisé et un patio de 250 m² a été créé. De façon générale, 80 % des achats générés par les chantiers sont locaux. Prochainement, de nouveaux critères seront intégrés au sein des appels d’offres pour favoriser la participation des entreprises de la sphère de l’économie sociale.

L’exploitation des sites s’appuie sur la même volonté de sobriété énergétique. "Depuis quatre ans, tous nos immeubles sont sous monitoring, ce qui a permis d’économiser 12 % de leur budget énergétique en 2022", appuie-t-il. Par exemple, les panneaux solaires photovoltaïques installés sur le toit de l’immeuble de bureaux Le Onze (Lyon 7e) ont couvert plus de 50 % des besoins énergétiques pour le rafraîchissement du bâtiment cet été. En 2023, la totalité des chaudières à fuel du parc sera remplacée par des pompes à chaleur et des chaudières bois.

Revitaliser les centres-villes

Outil au service du développement du Groupe La Poste (plateformes logistiques, rénovation de bureaux de Poste…), l’immobilier est également un support pour le déploiement de nouveaux services. L’objectif ? Revitaliser les centres-villes en maintenant le lien social. La Poste s’est notamment positionné sur le secteur de la "silver économie" (marchés liés aux personnes âgées de plus de 60 ans) en lançant en partenariat avec Les Jardins d’Arcadie : un programme de reconversion d’hôtels des Postes en résidences seniors à Saint-Étienne. Depuis cette année, elle est également propriétaire de centres de coworking sous les marques Startway et Multiburo.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition