Rhône

Informatique

DEM veut déployer son logiciel qui lutte contre les TMS auprès des PME

Par Gilles Cayuela, le 26 novembre 2018

A Lyon, William Houx-Plantier et Florian Lavorel, les dirigeants de DEM, espèrent réduire l'absentéisme en entreprise et augmenter le bien-être au travail des salariés, grâce à une solution logicielle.

William Houx-Plantier entend rendre Matvisio accessible à toutes les entreprises.
William Houx-Plantier entend rendre Matvisio accessible à toutes les entreprises. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Les créateurs

William Houx-Plantier a démarré sa carrière dans l'expertise-comptable avant d'intégrer le service financier d'un grand groupe industriel. En 2000, il rejoint un cabinet de conseil en management puis décide, quatre ans plus tard, de fonder le cabinet de conseil et formation en ressources humaines Algance.

En 2015, il rencontre l'ingénieur centralien Florian Lavorel, spécialisé dans la vision par ordinateur et fondateur de l'un des tout premiers générateurs automatiques d'avatar pour le compte du Japonais J-Magic. A eux deux, ils décident de fonder l'éditeur de logiciels DEM (3 salariés), et de développer une solution vidéo mobile qui permet de prévenir les risques professionnels et notamment les troubles musculo-squelettiques (TMS). 

Le concept

Développé sur la base de la technologie Kinect de Microsoft, ce logiciel baptisé Matvisio « permet en temps réel et sans capteurs portés, de modéliser un corps humain, d'observer et identifier les postures à risques et contraintes articulaires auquel il est exposé pendant son travail », expose William Houx-Plantier. Une innovation majeure pour la prévention des risques professionnels puisque les entreprises peuvent ainsi sensibiliser leurs collaborateurs sur leurs gestes et postures et ainsi opérer des aménagements de postes.

« Aujourd'hui, pour repenser certains postes de travail, les entreprises doivent faire appel à des ergonomes, à de la réalité virtuelle… C'est parfois assez lourd à mettre en place. Avec Matvisio, elles peuvent faire très facilement un prédiagnostic et demander à leurs collaborateurs de modifier leur posture et de visualiser ainsi l'impact immédiat », argumente le dirigeant, qui entend ainsi réduire les pathologies professionnelles.

Les perspectives

Commercialisée depuis 8 mois, Matvisio a déjà séduit une dizaine de grands comptes dans l'industrie.  « L'objectif va être désormais de rendre cette technologie accessible à toutes les organisations. Nous sommes d'ailleurs en train de développer des solutions adaptées au budget des plus petites entreprises. Des solutions packagées avec des prestations d'ergonomes, de kinés… Nous sommes aussi en train de développer une plateforme de téléchargement en mode Saas pour que n'importe quelle entreprise puisse accéder à Matvisio, le tester et payer à la demande », explique William Houx-Plantier.

Pour l'heure, le logiciel développé par DEM n'a généré que 60 000 euros de CA mais William Houx-Plantier espère atteindre les 150 000 euros dès l'an prochain. « L'objectif est d'arriver à une centaine de clients en 2019, de démarrer à l'international en nous appuyant sur nos grands comptes et ensuite d'aller lever des fonds pour accélérer notre développement début 2020 ».

William Houx-Plantier entend rendre Matvisio accessible à toutes les entreprises.
William Houx-Plantier entend rendre Matvisio accessible à toutes les entreprises. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.