Clermont-Ferrand

Numérique

Cryptomonnaie : l'auvergnat DomRaider aura finalement levé 6,9 millions d’euros

Par Pierre Lelièvre, le 17 juin 2019

La plateforme d’enchères en ligne sur la blockchain DomRaider, basée à Clermont-Ferrand, aura finalement levé près de 7 millions d’euros, à l’issue de sa levée de fonds en cryptomonnaie (ICO) réalisée à l’automne 2017. Un montant éloigné des 35 millions d’euros espérés à l’époque, mais la somme a permis à la start-up de réussir son pivot.

L'équipe de la start-up DomRaider à Clermont-Ferrand
Après avoir finalement récolté 7 M€ (sur 35 M€ espérés) en cryptomonnaie, la start-up clermontoise DomRaider est actuellement en train de lever 10 M€ supplémentaires et de basculer l’ensemble de ses titres sur la blockchain. — Photo : DomRaider

En septembre 2017, DomRaider avait bouclé la vente de 560 millions de jetons en trente jours. Près de deux ans après, la levée de fonds en cryptomonnaies (Initial Coin Offering, ICO) a finalement été sécurisée à hauteur de 6,9 millions d’euros. « Nous devrions être la première société française à avoir réalisé une ICO dont les comptes seront certifiés par un commissaire aux comptes », précise Tristan Colombet, fondateur et PDG de l’entreprise basée à Clermont-Ferrand. 3 600 investisseurs de 117 pays différents participent au tour de table.

Un montant non-négligeable pour la jeune pousse clermontoise, qui reste néanmoins en deçà des espérances initiales du fondateur. À l’époque, il espérait atteindre une somme proche de 35 millions d’euros. « L’objectif était ambitieux mais, avec le recul, on se rend compte que cette levée de fonds est extrêmement bien perçue par nos partenaires et l’écosystème, car d’autres ICO n’ont pas du tout abouti. De plus, pouvoir rendre public ce montant nous permet déjà de rassurer les participants à l’ICO et les futurs investisseurs sur le sérieux de notre projet », explique-t-il.

Nouvelle levée de fonds de 10 millions d’euros

Cette levée de fonds en cryptomonnaie a permis à l’entreprise de pouvoir initier son pivot. Fondée en 2013 sur le segment de la vente de noms de domaines expirés, qu’elle continue de commercialiser, DomRaider a basculé son modèle en 2018 pour désormais proposer, à travers son produit Auctionity, une plateforme décentralisée pour la réalisation d’enchères sur la blockchain.

La start-up est actuellement en train de lever 10 millions d’euros supplémentaires et de basculer l’ensemble de ses titres sur la blockchain au moyen d’une Equity Token Offering (ETO). « Une ordonnance de fin 2018 relative aux ETO nous permet de transférer le registre de nos titres sur la blockchain. Nous comptons nous servir de cela pour procéder à une augmentation de capital via l’émission de nouveaux titres », décrit Tristan Colombet, fondateur de la start-up.

L'équipe de la start-up DomRaider à Clermont-Ferrand
Après avoir finalement récolté 7 M€ (sur 35 M€ espérés) en cryptomonnaie, la start-up clermontoise DomRaider est actuellement en train de lever 10 M€ supplémentaires et de basculer l’ensemble de ses titres sur la blockchain. — Photo : DomRaider

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.