Loire

Santé

Coronavirus : Pharmamat propose son distributeur sécurisé de médicaments au ministère des Armées

Par Gilles Cayuela, le 24 mars 2020

Avec son distributeur automatique et sécurisé de médicaments, Pharmamat entend apporter une solution innovante pour limiter le trafic et les contacts dans les officines et ainsi endiguer la pandémie de coronavirus. La société d'Andrézieux-Bouthéon, dans la Loire, vient d'ailleurs de répondre à un appel à projets du ministère des Armées. 

Conçu comme un drive, le distributeur automatique de Pharmamat permet aux patients de récupérer leur ordonnance et leurs médicaments 24 h/ 24 et 7 j/ 7 en évitant tout contact physique.
Conçu comme un drive, le distributeur automatique de Pharmamat permet aux patients de récupérer leur ordonnance et leurs médicaments 24 h/ 24 et 7 j/ 7 en évitant tout contact physique. — Photo : Pharmamat

Initialement spécialisée dans l’importation de distributeurs automatiques pour la parapharmacie, la société Pharmamat, basée à Andrézieux-Bouthéon (Loire), vient de répondre à un appel à projets du ministère des Armées, lancé par l’Agence de l’Innovation de Défense (AID), dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le coronavirus Covid-19.

« Cet appel à projets vise à proposer des solutions technologiques innovantes pour endiguer la pandémie. Nous leur avons proposé d’équiper les 50 plus grosses pharmacies de France avec notre distributeur automatique sécurisé de médicaments afin de limiter le trafic en officine », explique Christophe Montabrun-Ollivier, président de Pharmamat.

Lancée en juin 2019, cette "Safe Box" se présente sous la forme d’un distributeur automatique sécurisé de médicaments, installé à l’extérieur des officines, qui permet aux clients de retirer leurs médicaments 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. « Nous avons récemment fait évoluer notre produit à la demande des pharmacies et des éditeurs de logiciels de gestion d’officines de manière à automatiser l’intégralité du processus et à avoir un accès pour les personnes à mobilité réduite. Le médecin scanne l’ordonnance, l’envoie au pharmacien qui prépare la commande et renvoie ensuite aux patients un code d’accès par SMS ou mail », explique Christophe Montabrun-Ollivier.

Éviter le contact physique

Une fois devant le distributeur, le client n’a plus qu’à taper le code d'accès ou présenter un QR Code. « L’ordonnance et la posologie s’affichent et, après avoir validé, vous pouvez déverrouiller la porte et retirer votre ordonnance et vos médicaments. L’intérêt, c’est que cela évite tout contact physique », développe le dirigeant de Pharmamat.

Commercialisée dans sa première version depuis l’été 2019, la Safe Box de Pharmamat a déjà conquis une dizaine d’officines en France. Avec cet appel à projets du ministère des Armées, la TPE ligérienne espère accélérer son déploiement avec, si elle est retenue, un contrat de 2 millions d’euros et une visibilité accrue. « Aujourd’hui il y a 21 000 pharmacies en France. L’idée serait d’arriver à terme à équiper 10 % d’entre elles, soit les 2 000 plus grosses », confie Christophe Montabrun-Ollivier.

Conçu comme un drive, le distributeur automatique de Pharmamat permet aux patients de récupérer leur ordonnance et leurs médicaments 24 h/ 24 et 7 j/ 7 en évitant tout contact physique.
Conçu comme un drive, le distributeur automatique de Pharmamat permet aux patients de récupérer leur ordonnance et leurs médicaments 24 h/ 24 et 7 j/ 7 en évitant tout contact physique. — Photo : Pharmamat

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail