Loire

Numérique

Témoignage Coronavirus : « Nous sommes préparés à fonctionner en télétravail jusqu’en septembre »

Par Gilles Cayuela, le 04 mai 2020

L’agence digitale stéphanoise Webqam est passée en 100 % télétravail le 13 mars et entend bien prolonger l’expérience au-delà du 11 mai. Son dirigeant Vincent Gallot nous explique pourquoi.

Vincent Gallot, fondateur et cogérant de l'agence Webqam à Saint-Etienne
Vincent Gallot, fondateur et cogérant de Webqam, n'envisage pas de déconfiner ses équipes le 11 mai dans la mesure où "le télétravail fonctionne plutôt bien". — Photo : Webqam

« Nous avons fait partie des premières entreprises de la Loire à basculer dès le 13 mars en 100 % télétravail. Dans l’ensemble, cela fonctionne plutôt bien. C’est positif pour nos collaborateurs seniors qui sont moins pollués par différentes sollicitations mais, a contrario, c’est un peu moins évident pour les juniors qui ont besoin d’accompagnement. Sur le plan commercial, nous avons eu une période un peu plus compliquée. Pendant trois semaines, l’activité était proche du néant car nos clients et prospects n’étaient, eux, pas encore prêts à télétravailler. Et puis, il y a eu une espèce de flou artistique qui a provoqué cette inertie et retardé les décisions d’investir dans des nouveaux projets web », constate Vincent Gallot, le fondateur et cogérant de l’agence digitale Webqam (45 salariés ; 3,7 M€ de CA).

Un prolongement du télétravail après le 11 mai

Désormais bien rodée, la « digital factory » spécialisée dans la création de sites web, applications mobiles et campagnes web, implantée à Saint-Etienne et Lyon, n’envisage pas un retour à un fonctionnement normal dans l’immédiat. « Nous avons prévu de rester en télétravail après le 11 mai. Le travail est fluide, les gens sont contents et, surtout, nous ne sommes pas en mesure de faire respecter des normes de distanciation et de sécurité suffisantes à nos yeux pour nos collaborateurs. Nous avons une vraie problématique avec la question des open spaces. Les couloirs ne sont pas suffisamment larges pour que les gens se croisent sans une trop grande proximité. Tant qu’il y a des incertitudes autour de ce virus, nous estimons qu’il n’est pas prudent de réintégrer nos collaborateurs dans nos locaux », développe le dirigeant, qui a toutefois prévu quelques exceptions à la règle.

« Nous avons quelques petites inquiétudes sur la question du lien social et, pour certains collaborateurs particulièrement isolés, nous réfléchissons à les faire réintégrer les bureaux. Nous allons aussi mettre en place une forme d’astreinte pour les cadres associés afin de faire la relève du courrier et un certain nombre d’autres tâches qui nécessitent une présence dans les locaux. Mais pour le reste, nous sommes préparés à fonctionner en télétravail jusqu’à septembre. Là où ce sera plus compliqué c’est pour les recrutements. C’est très difficile d’intégrer un nouveau collaborateur à distance mais nous ne nous interdisons pas de le faire ».

Des livraisons de matériel aux télétravailleurs

Webqam est en train de faire construire son nouveau siège social (1 200 m² pour 2 millions d'euros d’investissement). « Avoir un lieu de vie pour l’entreprise est quand même important pour le lien social et la cohésion d’équipe, estime Vincent Gallot. La visio c’est bien mais cela ne remplace pas le contact humain. »

Pour tenter de pallier cette problématique, la PME ligérienne a lancé récemment l’opération "Webqam mobile". « Nous avons demandé à nos salariés ce dont ils avaient besoin pour mieux télétravailler. Certains n’avaient pas de siège ou d’écrans adaptés à de longues heures de bureau. D’autres n’avaient tout simplement pas de solutions d’impression. Nous avons donc organisé une tournée en voiture pour livrer le matériel à nos salariés et également un petit kit de survie avec quelques boissons et petites choses à grignoter. Cela nous a aussi l’occasion d’échanger avec eux cinq à dix minutes tout en respectant les mesures de distanciation sociale », conclut le dirigeant.

Vincent Gallot, fondateur et cogérant de l'agence Webqam à Saint-Etienne
Vincent Gallot, fondateur et cogérant de Webqam, n'envisage pas de déconfiner ses équipes le 11 mai dans la mesure où "le télétravail fonctionne plutôt bien". — Photo : Webqam

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail