Haute-Savoie

Aménagement

Coronavirus : Ephémère Square quitte l'événementiel pour faire des pergolas en bois

Par Gilles Cayuela, le 11 mai 2020

Frappé de plein fouet par la crise sanitaire, l'agenceur d'espaces en bois pour l'événementiel, Ephémère Square, a décidé d'amorcer un virage à 180 degrés en se lançant dans la vente de pergolas en bois 100 % made in France pour les particuliers.

Thibaut Mervoyer espère réaliser 300 000 € de chiffre d'affaires dès cette année grâce à lafrenchcabane.fr.
Thibaut Mervoyer espère réaliser 300 000 € de chiffre d'affaires dès cette année grâce à lafrenchcabane.fr. — Photo : Cyril Marcilhacy

Spécialisée dans l’aménagement d’espaces modulables et écoresponsables pour l’événementiel, Ephémère Square semblait promis à un bel avenir. Lancée en 2015 par Max Gauthier et Thibaut Mervoyer, la PME de Haute-Savoie venait de doubler son chiffre d’affaires en 2019 (1,6 M€) et prévoyait un nouveau doublement en 2020 pour atteindre les 3 millions d’euros. Des perspectives qui, en début d’année, ont rapidement pris du plomb dans l’aile avec l’apparition du Covid-19 et le coup d’arrêt brutal qui allait frapper la filière événementielle.

« Beaucoup d’entreprises calculent leur baisse de chiffre d’affaires. Pour nous, c’est assez simple, c’est moins 100 % depuis fin février et les premières annonces concernant les jauges à appliquer lors d’événements. Et la situation n’est pas près de s’améliorer. La filière événementielle prévoit que 75 % des événements organisés en 2020 seront annulés ou reportés en 2021. Et cette prévision a été faite en tenant compte d’une hypothétique reprise d’activité avant la fin de l’année », relate Thibaut Mervoyer.

Changement de métier et de modèle

Menacée de disparition, l’entreprise d’Annecy et ses 20 salariés ont cherché dans un premier temps à sauver ce qui pouvait l’être. « Au début du confinement, nous avons essayé d’améliorer nos process, de préparer la reprise, mais rapidement nous nous sommes rendus compte que nous allions perdre nos salariés, que de tenter de faire de la prospection quand les entreprises n’ont pas le moral à organiser des événements est plus contre-productif qu’autre chose. Et finalement, nous en sommes arrivés à la conclusion que nous devions temporairement changer de métier car l’événementiel n’a clairement aucun avenir aujourd’hui », développe le dirigeant.

Contraint de se réinventer pour préserver ses emplois, Éphémère Square a décidé de se lancer dans la création et la vente auprès des particuliers de pergolas en bois durable et modulable à monter soi-même. Un véritable changement de métier et de modèle pour cette jeune entreprise.

« Nous passons de la location aux entreprises à la vente aux particuliers, mais nous conservons tout de même notre savoir-faire d’origine à savoir le travail de structures en bois design, modulables et durables. Il existe sur le marché de nombreux fabricants de pergolas en kit mais il n’existe, à ce jour, aucune pergola made in France avec un positionnement fort d’écoresponsabilité, qui est pour le coup l’ADN d’Éphémère Square et la raison de notre succès dans l’événementiel, argumente Thibaut Mervoyer, qui ambitionne de « devenir le n° 1 en France de la vente de pergolas à monter soi-même ».

La French Cabane, « la pergola de l’été » ?

Pour amorcer ce virage et relever cet ambitieux défi, les fondateurs d’Éphémère Square viennent de lancer une nouvelle marque, La French Cabane, et une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. L’occasion de tester la pertinence de leur nouveau modèle en invitant les particuliers à préréserver leur pergola en bois 100 % made in France. « En quatre jours, nous avons atteint 200 % de notre objectif et sous quinze jours nous mettrons en ligne le site lafrenchcabane.fr », se félicite Thibaut Mervoyer. Pour le dirigeant, ce lancement est capital. « Nous tablons sur 300 000 euros de chiffre d’affaires dès cette année. Si on n’y parvient, nous serons très contents mais ce ne sera pas suffisant pour sauver nos 20 emplois. Pour maintenir nos effectifs, il faudrait que nous parvenions à devenir les fournisseurs de la pergola de l’été. C’est peut-être ça la belle histoire que nous avons à écrire ».

Une histoire qui, si le concept prend, pourrait durer dans le temps. « Si à la fin de la crise, nous nous rendons compte que l’événementiel et les pergolas sont viables, alors nous poursuivrons nos deux activités », conclut le dirigeant.

Thibaut Mervoyer espère réaliser 300 000 € de chiffre d'affaires dès cette année grâce à lafrenchcabane.fr.
Thibaut Mervoyer espère réaliser 300 000 € de chiffre d'affaires dès cette année grâce à lafrenchcabane.fr. — Photo : Cyril Marcilhacy

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail