Loire

Services

Coronavirus : Condamin désinfecte le porte-avions Charles de Gaulle

Par Gilles Cayuela, le 07 mai 2020

Spécialisé dans les métiers du nettoyage, Condamin est la seule entreprise civile à avoir été retenue par le Service de soutien de la flotte de la marine nationale pour procéder à la désinfection du porte-avions Charles de Gaulle, touché par l’épidémie de covid-19. Une belle vitrine pour ce groupe familial basé à Saint-Etienne.

L'équipe de Condamin Nettoyage qui a opéré pendant 10 jours sur le porte-avion Charles de Gaulle.
L'équipe de Condamin Nettoyage qui a opéré pendant 10 jours sur le porte-avion Charles de Gaulle. — Photo : DR

Spécialisé dans les métiers du nettoyage à destination des professionnels et collectivités, de la signalisation et du marquage, de la technologie très haute pression et de la voirie et assainissement, le groupe ligérien Condamin (250 salariés ; 13 M€ de CA) est la seule entreprise civile à avoir été retenue pour participer à la désinfection du porte-avions Charles de Gaulle, frappé de plein fouet par l’épidémie de covid-19 (1046 marins contaminés).

« Nous avons été contactés par le service achat du Service de soutien de la flotte de la marine nationale. Ils nous ont demandés si nous étions intéressés pour répondre à ce marché. Bien évidemment nous avons saisi cette opportunité en leur faisant parvenir une proposition technique et tarifaire. Et nous avons été retenus », se félicite Thibault Condamin, cogérant avec son père du groupe familial.

Pendant 10 jours, du 20 au 30 avril, une équipe de 20 personnes de Condamin Nettoyage, la société mère du groupe, a donc été détachée en rade de Toulon pour procéder au nettoyage et à la désinfection du fleuron de la marine française. « Nous sommes intervenus en soutien du 2e régiment Dragon mobilisé pour l’occasion. La première semaine a été essentiellement basée sur la désinfection avec notamment la nébulisation qui consiste à vaporiser du désinfectant dans l’atmosphère. La seconde semaine, nous sommes intervenus en appui pour traiter des zones plus particulières », détaille Thibault Condamin.

« Une belle vitrine pour le groupe »

Pour Condamin Nettoyage, la désinfection du Charles de Gaulle n’a pas été un chantier particulièrement technique ou lucratif. « Nous avons l’habitude d’intervenir en milieu industriel sur des sites Seveso notamment. Le Charles de Gaulle, ce n’était pas si différent. On pourrait même dire que c’était un chantier comme un autre. En revanche, c’est un marché emblématique, une fierté pour notre entreprise et nos équipes et bien entendu une belle vitrine pour le groupe », commente le dirigeant.

Et dans cette période, les vitrines comme Le Charles de Gaulle sont les bienvenues. « Le confinement nous a fait perdre 30 % de notre activité à cause des fermetures. Nous avons donc décidé de mettre en avant nos compétences dans la désinfection pour rebondir et il est vrai qu’un chantier prestigieux comme celui-ci peut inciter les gens à nous contacter plus facilement », espère Thibault Condamin.

Avec le déconfinement qui arrive, Condamin a donc une jolie carte à jouer. Et pas uniquement sur le nettoyage et la désinfection des locaux. « Nous allons renforcer notre offre en matière de signalisation pour les distanciations sociales notamment. Et nous continuons par ailleurs à chercher des solutions et des produits antimicrobiens que l’on pourrait proposer à nos clients pour les accompagner dans leurs démarches de réouverture », conclut le dirigeant.

L'équipe de Condamin Nettoyage qui a opéré pendant 10 jours sur le porte-avion Charles de Gaulle.
L'équipe de Condamin Nettoyage qui a opéré pendant 10 jours sur le porte-avion Charles de Gaulle. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail