Drôme

Textile

Comment Modetic (1083 Jeans) entend recréer une filière durable du made in France

Par Cyril Michaud, le 29 octobre 2019

Thomas Huriez, fondateur de la marque 1083 Jeans, détenue par l'entreprise Modetic, à Romans-sur-Isère (Drôme), veut développer une véritable filière du made in France, afin de faire baisser les coûts de production et recréer de l’emploi local.

Thomas Huriez, gérant de la SARL Modetic, propriétaire de la marque 1083.
« L’ambition, c’est de durer et de changer d’échelle », annonce Thomas Huriez qui s’apprête à racheter, dès l’an prochain, les bâtiments de l’ancienne usine de chaussures Charles Jourdan à Romans-sur-Isère. — Photo : 1083

Depuis qu’il a fondé la marque 1083 Jeans (8 M€ de CA, 65 salariés) il y a six ans, Thomas Huriez n’a qu’une idée en tête : développer une filière du made in France.

« Le made in France ne peut être qu’une démarche collective, qui aboutira à la création d’une filière robuste et durable. Il est important de la faire grandir dans la diversité des savoir-faire. » C’est ainsi que Thomas Huriez s’est rapproché d’un certain nombre de marques « qui partagent la même vision que 1083. On se voit régulièrement les uns les autres lors de salons. On est tous très proches », confie le fondateur de la marque de jeans romanaise.

Le recyclage, clé du made in France

Pour produire des vêtements en France, respectueux de l’environnement et compétitifs en prix, Thomas Huriez a actionné plusieurs leviers : la proximité, l’innovation et la filière recyclage. « Nous avons décidé de collecter les vieux jeans pour en créer de nouveaux. »

1083 planche également sur un projet de jean fabriqué à partir de fil en polyester recyclé, issu des déchets plastiques des océans, et œuvre, avec d’autres marques, à la relocalisation d’une filature de lin dans l'Hexagone. « Avec Splice et Le Slip français, nous avons lancé le projet Linpossible, dans l’idée de relocaliser cette production en France, qui est le premier producteur de lin au monde », rappelle l’entrepreneur drômois.

Création d'emplois et rachats d'usine

En six ans, Thomas Huriez a déjà créé 150 emplois, directs ou indirects, avec sa marque de jeans 1083. « La matière première et le savoir-faire, nous l’avons en France. » Il a notamment sauvé une usine de filature et tissage dans les Vosges qui emploie 40 personnes. « L’ambition, c’est de durer et de changer d’échelle », annonce Thomas Huriez qui s’apprête à racheter, dès l’an prochain, les bâtiments de l’ancienne usine de chaussures Charles Jourdan, à Romans-sur-Isère.

Dans le nouveau QG de la marque 1083 Jeans, qui occupera une surface de 6 000 m2, Thomas Huriez espère accueillir d’autres entreprises du made in France. « Mon ambition, d’ici à six ans, c’est de créer 1083 emplois en France. »

Thomas Huriez, gérant de la SARL Modetic, propriétaire de la marque 1083.
« L’ambition, c’est de durer et de changer d’échelle », annonce Thomas Huriez qui s’apprête à racheter, dès l’an prochain, les bâtiments de l’ancienne usine de chaussures Charles Jourdan à Romans-sur-Isère. — Photo : 1083

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.