Lyon

Restauration

Carot' secoue la restauration en entreprise avec son offre de plats frais et locaux

Par Julie Van Ossel, le 17 septembre 2021

La jeune entreprise lyonnaise Carot', qui développe un concept de restauration en entreprise avec des plats frais et locaux mis à disposition dans des frigos connectés, a déjà séduit Eurofins, Boiron, Total, April et Symbio. Elle lève des fonds pour se développer.

Pierre-Yves Coeurdevey et Coline Casini ont créé Carot' en 2019 à Lyon.
Pierre-Yves Coeurdevey et Coline Casini ont créé Carot' en 2019 à Lyon. — Photo : Carot'

La cantine d’entreprise serait-elle démodée ? Pierre-Yves Coeurdevey, cofondateur de l'entreprise lyonnaise Carot', en est convaincu. "Aujourd'hui, les salariés veulent des plats frais, locaux et équilibrés à un prix raisonnable. Or la cantine ou le restaurant ne satisfont pas cette demande", plaide-t-il. Un constat qui a poussé cet ancien salarié de la marque Michel et Augustin à créer Carot', en janvier 2019, avec Coline Casini, diplômée de l’école de cuisine Ferrandi.

Leur ambition : réinventer la pause déjeuner en entreprise des collaborateurs pressés mais gourmets. Carot' leur propose une offre de plats, chauds ou froids, entre 4,90 euros et 6,90 euros, disponibles dans des frigos connectés installés sur leur lieu de travail. Les salariés peuvent acheter leur déjeuner à toute heure dans le distributeur de repas frais, en s’identifiant avec leur badge d’entreprise. Chaque semaine, six nouvelles recettes sont élaborées, toutes à partir de produits frais et locaux. "80 % des ingrédients sont issus de la région Auvergne Rhône-Alpes", assure Pierre-Yves Coeurdevey.

60 frigos connectés déjà implantés, 230 en 2022

Début septembre, les 20 salariés de Carot' (chiffre d'affaires non communiqué) ont déménagé à Vénissieux dans des locaux quatre fois plus grands. Au total, 450 m2 de bureaux et de cuisines où sont préparés les repas avant d’être livrés dans les entreprises. "Nous avons choisi de tout cuisiner nous-mêmes, ce qui nous permet des mieux maîtriser la chaîne de valeur", décrit le dirigeant.

Dans les six prochains mois, la jeune société compte doubler ses effectifs en recrutant "au moins une vingtaine de salariés, principalement cuisiniers et livreurs", indique-t-il. Carot' a déjà installé 60 frigos connectés autour de Lyon, Annecy, Grenoble et Saint-Étienne. Parmi les entreprises clientes : Eurofins, Boiron, Total, April ou Symbio. "Nous implantons en ce moment deux à trois frigos par semaine et visons les 230 frigos d’ici 2022", indique le cofondateur. Le modèle économique repose sur la vente des repas et un abonnement facturé aux entreprises qui comprend la mise à disposition des frigos, le service après-vente, la livraison et la gestion des invendus, lesquels sont ensuite mis à disposition sur la plateforme Too Good to Go.

Une levée de fonds en préparation

Pour accompagner sa croissance, l’entreprise, jusqu’alors principalement financée par des emprunts dont un prêt d’amorçage de Bpifrance et un prêt d’honneur du réseau Entreprendre, entame sa première levée de fonds. Les cofondateurs espèrent la boucler d’ici six mois avec l’objectif de "dupliquer le modèle dans d’autres régions, localement, autour des grandes villes, tout en continuant à faire de la croissance organique en Auvergne Rhône-Alpes grâce à des services additionnels". Carot' vient de lancer par exemple début septembre une offre de bars à salades et sandwichs, "un concept hybride, entre la cantine et le frigo, qui n’engendre pour l’entreprise aucune production sur place".

Pierre-Yves Coeurdevey et Coline Casini ont créé Carot' en 2019 à Lyon.
Pierre-Yves Coeurdevey et Coline Casini ont créé Carot' en 2019 à Lyon. — Photo : Carot'

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail