Lyon

Finance

Burelle SA poursuit la diversification de ses activités

Par Pierre Lelièvre, le 29 mai 2019

La société Burelle SA, propriétaire de l’équipementier automobile Plastic Omnium, a présenté ses résultats 2018 à l’occasion de l’Assemblée générale mixte de l’entreprise à Lyon. À cette occasion, le nouveau PDG, Laurent Burelle, a détaillé les perspectives de développement de la société familiale, créé par son père, Pierre Burelle, en 1957. Alors que le marché de l’automobile reste incertain, l’entreprise lyonnaise continue de diversifier ses activités et d’assurer son indépendance financière.

Laurent Burelle, PDG de la société Burelle SA présente les résultats de l'entreprise à l'occasion de l'Assemblée générale mixte, mercredi 29 mai à Lyon.
Laurent Burelle, PDG de la société Burelle SA présente les résultats de l'entreprise à l'occasion de l'Assemblée générale mixte, mercredi 29 mai à Lyon. — Photo : Pierre Lelièvre - Le JDE

À l’occasion de l’Assemblée générale mixte de l’entreprise Burelle SA, qui s’est tenue mercredi 29 mai à Lyon, Laurent Burelle, PDG de l’entreprise familiale depuis le 1er janvier 2019, a présenté les comptes consolidés de la société pour 2018. Avec 7,25 Md € de CA consolidé réalisés en 2018, Burelle SA voit son activité progresser de 12,6 % sur un an. La société, fondée en 1967 par Pierre Burelle, affiche un résultat net de 541 M€ en hausse de près de 26 % par rapport à 2017. « Ces résultats pour l’exercice 2018 sont solides et records pour la société et nous permettent d’avoir une structure financière saine », présente Laurent Burelle.

Industrie automobile et hydrogène

Pourtant, face à un marché automobile instable et un environnement économique mondial incertain, l’actionnaire majoritaire de l’équipementier automobile Plastic Omnium (CA 2018 : 9 Mds €, 32 000 salariés), veut « assurer la stabilité du groupe, tout en continuant à créer de la valeur à long terme ».

La voiture de demain figure notamment en ligne de mire des dirigeants. La création de Plastic Omnium New Energie, en 2018, répond en partie à l’enjeu de développer de nouvelles formes d’énergies. Le virage pris dans l’hydrogène illustre d’ailleurs la tentation de la famille Burelle d’investir à long terme sur la pile à combustible et le stockage. « Nous investissons chaque année entre 25 et 30 M€ dans l’hydrogène. C’est un projet de long terme, sur plus 15 ans », précise le PDG.

>> À lire aussi : Enquête - En Auvergne Rhône-Alpes, la filière de l’hydrogène décarboné monte en pression

En parallèle, alors que le cours de bourse de Plastic Omnium a chuté de 47 % en 2018, en raison de la baisse d’activité du marché automobile, et qu’il continue d’être très « volatil depuis le début de l’année 2019 », l’actionnaire fait le choix de continuer à diversifier ses activités. « La tempête que connaît le marché automobile nous impose de diversifier nos investissements », explique Laurent Burelle, avant de rassurer les actionnaires : « Nous sommes d’abord des industriels, et nous le resterons. »

Jean Burelle, PDG de Burelle Participations, Laurent Burelle, PDG de Burelle SA et de la compagnie Plastic Omnium, aux côtés d’Éliane Lemarié et Paul-Henry Lemarié, administrateurs de Burelle SA.
Jean Burelle, PDG de Burelle Participations, Laurent Burelle, PDG de Burelle SA et de la compagnie Plastic Omnium, aux côtés d’Éliane Lemarié et Paul-Henry Lemarié, administrateurs de Burelle SA. - Photo : Burelle SA

Immobilier et capital-investissement

Malgré tout, l’entreprise veut poursuivre sur la voie de la diversification des activités. La société familiale dispose également de deux activités annexes dans la gestion immobilière et le capital-investissement. La foncière Sofiparc, qui détient 59 000 m² de bureaux à Levallois et en région lyonnaise pour une valeur de marché de l’ordre de 136 M€, présente un rendement annuel de 9 %.

Le capital-investissement s’affiche comme la troisième activité de l’entreprise, avec la filiale Burelle Participations. Avec 135 M€ investis depuis l’origine, la famille Burelle engage des tickets de 2 à 10 M€ par opération. « Nous n’avons pas d’objectifs particuliers sur lesquels investir, a précisé Jean Burelle, PDG de Burelle Participation et ancien PDG de Burelle SA. Nous investissons toujours à titre opportuniste et sans majorité. »

De même, l’indépendance familiale de la société figure comme l'un des objectifs. Depuis le 20 mai 2019, la famille Burelle a vu son contrôle de la société passer de 80,9 % à 85,4 %. Depuis octobre 2018, la famille Burelle a ainsi investi 160 M€ pour renforcer sa présence et assurer le futur du groupe.

Laurent Burelle, PDG de la société Burelle SA présente les résultats de l'entreprise à l'occasion de l'Assemblée générale mixte, mercredi 29 mai à Lyon.
Laurent Burelle, PDG de la société Burelle SA présente les résultats de l'entreprise à l'occasion de l'Assemblée générale mixte, mercredi 29 mai à Lyon. — Photo : Pierre Lelièvre - Le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.