Saint-Étienne

Innovation

Biennale du design 2019 : un gouvernail lyonnais pour s'orienter à Saint-Etienne

Par Gilles Cayuela, le 25 mars 2019

Mis au point par la start-up lyonnaise vOOg, Le Gouvernail, un élément de mobilier d’orientation et d’information mécanique, va permettre aux visiteurs de la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne de s'orienter vers les différents espaces d'exposition. 

Sébastien Noll (à droite), l'un des deux co-fondateurs de vOOg, présente Le Gouvernail à deux visiteurs de la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne.
Sébastien Noll (à droite), l'un des deux co-fondateurs de vOOg, présente Le Gouvernail à deux visiteurs de la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

S'orienter à Saint-Etienne grâce à une start-up lyonnaise… Voilà qui illustre à merveille la thématique de la 11e Biennale internationale de design de Saint-Etienne : "Me-You-Nous, Créons des terrains d'entente". En effet, les organisateurs de la Biennale ont sélectionné Le Gouvernail, imaginé et développé par la start-up lyonnaise vOOg, pour guider les pas des visiteurs durant l'événement.

Deux prototypes testés durant la Biennale

Entièrement mécanique, dépourvu de besoin en énergie et particulièrement intuitif, Le Gouvernail se présente sous la forme d'un cadran situé à hauteur d'homme, renfermant un plan couvrant un espace naturellement accessible par un piéton. Espace où tous les centres d'intérêts sont répertoriés, selon des zones numérotées dans une légende.

« Pour s'orienter, il suffit de repérer sa destination dans la légende, de prendre connaissance du numéro de la zone correspondante, de prendre ensuite Le Gouvernail entre ses mains et de tourner physiquement avec lui jusqu'à placer sa destination finale en haut, face à soi. Le Gouvernail, c'est un peu le mariage entre la carte et la boussole. L'avantage, c'est que c'est toujours tout droit ! », explique Sébastien Noll, l'un des deux cofondateurs de vOOg.

Déjà testée à Grenoble et à Paris par le groupe Transdev, cette innovation, brevetée dans 50 pays, a pris ses quartiers à Saint-Etienne sur les parvis de la gare et de la Cité du design, pour permettre aux visiteurs de la Biennale de s'orienter rapidement vers les différents espaces d'exposition.

10 000 unités sous deux ans

« Il ne s'agit encore que de prototypes réalisés à partir d'impression 3D, mais nous espérons passer prochainement à la phase d'industrialisation. Nous sommes d'ailleurs en train de travailler avec un gros industriel pour en faire un mobilier urbain solide et de référence », confie Sébastien Noll, qui espère aboutir à une version commercialisable d'ici le mois d'octobre.

Contacté par plus d'une centaine de villes en France, mais aussi des zoos, des parcs d'attractions, des sites naturels, des centres commerciaux et même des bateaux de croisière, le dirigeant table sur la vente de 10 000 Gouvernails en deux ans. Avec un prix de vente unitaire compris entre 5 000 et 6 000 euros, vOOg pourrait donc atteindre un volume de vente de près de 60 M€ sous deux ans.

« Et encore, ce sont des prévisions basses, calculées sur le fait que nous n'arrivions à faire que 2 % par segment de marché. Or des segments, nous en avons déjà identifiés 30 et nous en découvrons de nouveaux tous les jours », conclut avec le sourire Sébastien Noll. 

Sébastien Noll (à droite), l'un des deux co-fondateurs de vOOg, présente Le Gouvernail à deux visiteurs de la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne.
Sébastien Noll (à droite), l'un des deux co-fondateurs de vOOg, présente Le Gouvernail à deux visiteurs de la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises