Lyon

Services

Avec ses casiers connectés, Les Biens en Commun mutualisent les appareils domestiques

Par Pierre Lelièvre, le 18 novembre 2021

Le Lyonnais Yann Lemoine vient de créer la société Les Biens en Commun, qui loue des appareils domestiques via des casiers connectés, situés dans les halls de résidences étudiantes, seniors ou des immeubles résidentiels.

Yann Lemoine fondateur de la société Les Biens en Commun veut déployer ses casiers connectés d’appareils domestiques dans les halls d’immeubles.
Yann Lemoine fondateur de la société Les Biens en Commun veut déployer ses casiers connectés d’appareils domestiques dans les halls d’immeubles. — Photo : DR

La mutualisation plutôt que la consommation de masse. C’est l’idée portée par Yann Lemoine, un Lyonnais de 34 ans, à travers la toute jeune société Les Biens en Commun, une SAS au capital de 5 000 €, qu’il vient de créer. Le concept ? Proposer via des casiers connectés la location à la demande d’équipements domestiques inutilisés au quotidien comme un aspirateur, un appareil à raclette, un fer à repasser ou une perceuse. "Je me suis interrogé sur la manière dont on pouvait parvenir à réduire notre consommation mais aussi la production. Pour consommer moins, réduire ses déchets, la mutualisation d’objets m’est apparue comme la plus pertinente", explique Yann Lemoine.

Il a donc mis au point un système de casiers, connectés à une application, installés dans les halls d’immeubles permettant de louer en libre-service des appareils domestiques. "On est nombreux à disposer d’une perceuse qu’on utilise seulement deux ou trois fois par an", souligne le trentenaire.

Résidences étudiantes

Yann Lemoine équipe déjà une résidence étudiante Studilodge dans le 3e arrondissement de Lyon depuis septembre en guise de pilote. "Les premiers retours sont positifs, le service fonctionne et il n’y a pas de dégradation", affirme le dirigeant qui va dès le début de l’année prochaine déployer 4 à 5 nouveaux casiers. Les résidences étudiantes sont en priorité dans son viseur. "Commencer par ce type de résidences est pertinent puisque c’est un public jeune, ouvert à ce type de pratique collaborative, conscient des problématiques de la consommation de masse et disposant d’un faible budget", résume Yann Lemoine. Mais les résidences seniors et à moyen terme les immeubles résidentiels sont aussi dans sa cible. D’autant que les promoteurs se montrent intéressés. "Les professionnels de l’immobilier sont à la recherche d’innovations pour répondre à de nouveaux usages", note-t-il.

Leroy Merlin, Seb, Boulanger

Après neuf mois d’incubation chez Ronalpia, Les Biens en Commun sont aussi accompagnés par la pépinière lyonnaise Anciela, le programme Lyon Start-up et l’association Alcès Entreprendre. Un soutien à la création qui a permis de finaliser sa preuve de concept et de déployer son premier prototype. Yann Lemoine est aussi accompagné par le groupe Seb, Boulanger et Leroy Merlin qui fournissent gratuitement les premiers appareils mis à la location.
Le modèle économique de la société s’appuie sur un double levier : un abonnement à 50 € par mois pendant deux ans pour l’hébergement du casier payé par la résidence et la location à l’utilisateur. "Le prix moyen est de l’ordre de 1 € de l’heure", précise-t-il. De 1,5 € pour 1h30 d’aspirateur à 5 € pour 5 heures d’utilisation de l’appareil à raclette. Pour confirmer cette phase de démarrage, Yann Lemoine s’est mis en quête d’un associé pour l’accompagner sur le développement opérationnel. Le concept a d’ailleurs été sélectionné pour intégrer le programme Les Boucles, lancé mi-octobre par Ronalpia, Suez et la Métropole de Lyon.

Yann Lemoine fondateur de la société Les Biens en Commun veut déployer ses casiers connectés d’appareils domestiques dans les halls d’immeubles.
Yann Lemoine fondateur de la société Les Biens en Commun veut déployer ses casiers connectés d’appareils domestiques dans les halls d’immeubles. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail