Loire

Sport

Avec François Clerc, l'ASF Andrézieux-Bouthéon prend son "Second Envol"

Par Laurent Canonico, le 01 avril 2019

Moins d'un an après avoir raccroché les crampons, François Clerc est le nouvel homme fort de l'ASF Andrézieux-Bouthéon. Entouré d'investisseurs locaux, il va prendre la présidence de la SASP qui sera chargée de conduire l'actuel pensionnaire de National 2 vers la professionnalisation.

L'ex-footballeur international français François Clerc, président du club ASF Andrézieux-Bouthéon dans la Loire
L'ex-footballeur international français François Clerc, président du club ASF Andrézieux-Bouthéon dans la Loire — Photo : ASF Andrézieux-Bouthéon

C'est désormais officiel. Moins d’un an après avoir raccroché les crampons, François Clerc est le nouvel homme fort de l’ASF Andrézieux-Bouthéon. L'ex-international français, passé par Lyon, Nice et Saint-Etienne va prendre la présidence d'une SASP (Société Anonyme Sportive Professionnelle) en cours de création dont la vocation sera de conduire l'actuel pensionnaire de National 2 sur la voie de la professionnalisation. Un protocole tripartite, liant la Ville, l'association et la SASP, a d'ailleurs été signé dans ce sens samedi 30 mars. Au plus grand bonheur du maire d'Andrézieux-Bouthéon, Jean-Claude Schalk.

« C'est un jour historique. J’ai mal vécu ces 4 dernières années, car un club comme le nôtre, fort de 650 licenciés et doté d’un équipement comme l’Envol Stadium, ne peut pas se satisfaire de résultats en dents de scies. La professionnalisation du club est un dossier sur lequel je travaillais depuis plusieurs mois et après avoir reçu plusieurs offres, celle de François Clerc est apparue comme la plus pertinente », a commenté l'édile.

Un budget revu à la hausse dès cette année

Pour donner vie au projet "Second Envol" de l'ex-défenseur aux 13 sélections, la première étape était de modifier les statuts de l’association, détentrice du numéro d’affiliation auprès de la FFF, pour autoriser la création d’une société ayant pour objet la gestion du club. Depuis début mars, c’est chose faite. Entouré d'investisseurs locaux, souvent déjà partenaires du club, comme Jean-Louis Desjoyaux, des piscines éponymes, Vincent Gallot, le patron de Webqam ou encore Christophe Pereira à la tête des cuisines Aviva, François Clerc va donc désormais pouvoir mener à bien son projet. 

« Il est trop tôt pour communiquer sur la répartition capitalistique des différents actionnaires. Ce qui est sûr, c’est que le budget de l’ASF Andrézieux-Bouthéon va augmenter dès la saison prochaine. Nous sommes aujourd’hui à 1,3 million d’euros. Nous souhaitons nous rapprocher des 2 millions », explique François Clerc. Et l'actionnaire majoritaire de la future SASP de préciser : « Nous sommes en train de procéder à un audit sportif et à un audit financier, mené par Stéphane Tessier, avec qui j’ai coconstruit ce projet et qui connaît bien les rouages du football professionnel. »

Une quinzaine d'actionnaires locaux 

Au total, une quinzaine d'actionnaires devrait entrer au capital de la future SASP et neuf d'entre eux intègreront un comité stratégique dédié à valider les grandes décisions de "Second Envol". Un projet basé sur 4 grands piliers : fédérer, pérenniser, professionnaliser et performer.

En ligne de mire, la montée à l'échelon supérieur et, pourquoi pas, à terme la Ligue 2, puisque l'Envol Stadium répond aux normes de celle-ci. Tombeur de l'Olympique de Marseille en Coupe de France, l'ASF Andrézieux-Bouthéon s'apprête donc à écrire une nouvelle page de son histoire.

L'ex-footballeur international français François Clerc, président du club ASF Andrézieux-Bouthéon dans la Loire
L'ex-footballeur international français François Clerc, président du club ASF Andrézieux-Bouthéon dans la Loire — Photo : ASF Andrézieux-Bouthéon

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture