Isère

Santé

Avec 19 millions d'euros d’investissement, Nemera renforce son outil de production

Par Audrey Henrion, le 22 mars 2019

Le danois Novo Nordisk co-investit 19,3 millions d'euros sur le site de Nemera à la Verpillière, siège mondial du groupe. A l'été 2020, Nemera produira, pour Novo Nordisk, un volume de 1,5 milliard de composants entrant dans la fabrication de ses stylos d'injection d'insuline. Environ 50 emplois directs sont prévus.

Le vaisseau amiral du groupe installé sur un site de 100 000m² conçoit, produit et distribue 240 millions de dispositifs par an, soit un quart de la production mondiale.
Le vaisseau amiral du groupe installé sur un site de 100 000m² conçoit, produit et distribue 240 millions de dispositifs par an, soit un quart de la production mondiale. — Photo : Audrey Henrion / JDE

Quelques semaines après l’entrée à son capital du fonds français Astorg (qui a pris 50 % des parts de la société, au côté du fonds britannique Montagu Private Equity, jusque-là majoritaire), Nemera accélère. Son campus de la Verpillière (Isère) accueillera un nouveau hall de production en juin 2020. Un investissement de 19,30 M€ avec, à la clé, 50 emplois directs et 150 indirects. Le groupe Nemera (1 900 salariés, dont 635 à La Verpillière), présidé par Marc Haemel, est spécialisé dans la conception et production de systèmes d’administration de médicaments, tels que stylos d’injection, inhalateurs, sprays nasaux ou distributeurs de collyres.

Un milliard de produits par an

Le vaisseau amiral isérois, installé sur un site de 100 000 m², doté de 108 presses à injecter réparties sur 5 halls de production, avec 26 machines d’assemblages fonctionnant 24 heures sur 24, produit 240 millions de dispositifs par an. Tous conçus et testés par les 100 salariés rattachés à la R&D. Avec ses trois autres sites de production (Le Tréport en Normandie, Neuenburg en Allemagne et Buffalo Grove aux États-Unis), Nemera fourni un milliard de produits finis à ses clients, dont le géant américain Lilly.

Nemera
Nemera - Photo : Nemera


Le chiffre d’affaires de La Verpillière atteint 350 millions d’euros en 2018, en hausse de 10 %. Nemera « s’est spécialisé à 100 % dans le médicament », revendique Marc Haemel, tandis que ses concurrents, tel que l’allemand Gerresheimer, fournissent aussi l’industrie cosmétique ou agroalimentaire. Ces performances ont retenu l’attention du géant danois Novo Nordisk (CA 2018 : 14 Mds €, 43 000 salariés), qui fournit la moitié des soins à insuline dans le monde et revendique 29 millions de patients.

725 salariés en 2023

« Nous avons décidé de sous-traiter la production de nos composants plastiques de quatre de nos produits phares (dont Novo Fine) », a indiqué Morten Capersen, vice-président de Novo Nordisk, séduit par « les process proposés par Nemera ».

Et qui a choisi de porter l’investissement du hall 6, opérationnel à l’été 2020, au côté de l’industriel franco-anglais. D’une superficie de 3 150 m², il devrait produire chaque année 1,5 milliard de composants plastiques, entrant dans la mise en œuvre des produits NovoFine® Plus, NovoTwist® et NovoFine® Autocover® du laboratoire danois. L’investissement porté par les deux industriels comprend aussi une salle blanche, des presses à injecter et machines d’assemblages.

En 2023, les projections tablent sur 725 salariés, « hypothèse basse », précise le président.

Le vaisseau amiral du groupe installé sur un site de 100 000m² conçoit, produit et distribue 240 millions de dispositifs par an, soit un quart de la production mondiale.
Le vaisseau amiral du groupe installé sur un site de 100 000m² conçoit, produit et distribue 240 millions de dispositifs par an, soit un quart de la production mondiale. — Photo : Audrey Henrion / JDE

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture