Lyon

Services

ATS Studios investit et lorgne l’international

Par Pierre Lelièvre, le 19 avril 2019

Le lyonnais ATS Studio, numéro un français de l’identité sonore pour l’attente téléphonique, engage 500 000 euros dans le développement d’un pôle numérique et l’installation de trois nouveaux studios d'enregistrement. Un investissement pour entraîner la PME vers l’international.

Locaux d'ATS Studios à Lyon
Le lyonnais ATS Studios investit 500 000 euros pour l'aménagement de trois nouveaux studios d'enregistrement et de traitement sonore. — Photo : ATS Studios

« Le temps d’attente téléphonique doit être utile et rentable pour l’entreprise afin de capter l’attention des clients ». Un postulat qui guide Alain Coulas en 1985 lorsqu’il fonde ATS Studios, à Lyon. Leader français de la création sonore pour l’accueil téléphonique, l’entreprise de 90 salariés permanents s’adresse à un marché BtoB en pleine expansion. « Plutôt que de proposer Vivaldi ou le Boléro de Ravel, une entreprise doit utiliser l’attente téléphonique comme un vecteur de communication. C’est un moment où l’utilisateur est captif et pendant lequel l’entreprise peut lui fournir des informations ou le fidéliser », souligne le PDG qui met en avant le « rôle cognitif » de la musique sur l’acte d’achat.

Diversification vers la communication "sonore"

Avec 400 000 clients et un afflux revendiqué de 250 nouveaux clients par jour, l’entreprise veut poursuivre sa marche en avant. Bien qu’en baisse de 3 % sur un an, à 7,3 M€ de chiffre d’affaires en 2018, l’activité reste en pleine expansion. Alain Coulas ne doute d’ailleurs pas du dynamisme du marché. Il vient d’investir 500 000 euros pour l’aménagement et l’équipement de trois nouveaux studios numériques dédiés à l’enregistrement et aux opérations de post-production, portant à dix le nombre total de studios dans l'entreprise.

En parallèle, la société, qui fait appel à 120 comédiens (intermittents ou autoentrepreneurs), structure un pôle numérique dédié à la diversification de l’activité vers le segment plus large de la communication sonore (films d’entreprise, musiques d’accueil, sites internet, événements et conférences). « Aujourd’hui, l’attente téléphonique concerne 92 % de notre activité. L’objectif est de parvenir à convaincre les entreprises de l’intérêt de penser globalement leur stratégie sonore, et donc d’augmenter la part consacrée à la création sonore », note-t-il.

Doubler le chiffre d’affaires

D’autant qu’il l’assure, ATS Studio est « en capacité d’accueillir le double de commandes et d’activité ». Une opportunité que le dirigeant compte exploiter en regardant vers l’international. « Nous avons une filiale pour la commercialisation en Suisse depuis quatre ans et nous ouvrons la Belgique fin juin. Nous espérons aussi ouvrir une filiale en Espagne d’ici à fin 2019 », précise-t-il. L’opportunité ibérique s’avère d’ailleurs un marché sur lequel il souhaite capitaliser puisqu’il y a « très peu d’acteurs locaux présents sur le marché ».

Des projets d’envergure qui laissent espérer à Alain Coulas des ambitions élevées. « Sous trois ans, nous voulons doubler notre chiffre d’affaires et atteindre 20 M€, dont 15 à 18 % à l’export », explique le dirigeant, qui ne s’empêche pas de procéder en parallèle à une opération de croissance externe cette année. Alain Coulas se verrait bien croquer un de ses concurrents. « Notre position de leader nous laisse une place de choix puisque nos sept principaux concurrents directs font l’équivalent de notre chiffre d’affaires. Aujourd’hui, rien n’est concret mais on peut espérer que cela puisse se faire d’ici la fin de l’année », conclut-il. Une mélodie ambitieuse.

Locaux d'ATS Studios à Lyon
Le lyonnais ATS Studios investit 500 000 euros pour l'aménagement de trois nouveaux studios d'enregistrement et de traitement sonore. — Photo : ATS Studios