Auvergne Rhône-Alpes

Industrie

Agta Record : dans l’aspiration du suédois Assa Abloy

Par Pierre Tiessen, le 07 novembre 2019

Spécialisé dans la production de portes automatiques, Agta Record s'apprête à rejoindre le giron du suédois Assa Abloy. Quel sera l'impact de ce rapprochement sur ses activités, ainsi que sur ses trois sites de production d'Auvergne-Rhône-Alpes ?  

Le groupe franco-suisse, spécialisé dans la fabrication de portes automatiques, dispose de 3 sites de production majeurs en Auvergne-Rhône-Alpes
Le groupe franco-suisse, spécialisé dans la fabrication de portes automatiques, est implanté à Isère à Crémieu et à Noyarey ainsi qu'à Voglans en Savoie. — Photo : Agta Record

C’est un mariage, promet-on, pour le meilleur. Décidée au printemps dernier, l’union qui doit rapprocher d’ici à décembre Agta Record (qui dispose de 3 importants sites de production en Auvergne-Rhône-Alpes) au suédois Assa Abloy s’annonce prometteuse. C’est du moins la conviction affichée par l’actuel président du groupe franco-suisse, spécialisé dans la fabrication de portes automatiques (CA 2018 : 375 millions d’euros / 2800 salariés, dont 350 dans la région).

Nouvelles filiales aux États-Unis et en Australie

Cette alliance – si elle est validée par Bruxelles, qui l’examine actuellement – « va donner de l’air à Agta Record dont la croissance stagne désormais à 2 ou 3 % », espère Hubert Jouffroy, qui passera la main sitôt l’opération de cession finalisée. La structure – qui conservera son nom ainsi que son holding Agta Finance, implanté à Lyon – « va profiter des technologies, en particulier en matière de sécurité dont le contrôle à distance des ouvertures de portes ». Un segment sur lequel n’est justement pas positionné Agta Record. « C’est tout l’intérêt de ce mariage avec Assa Abloy », insiste Hubert Jouffroy.

« En interne, il nous aurait fallu 4 à 5 ans pour développer notre propre gamme sécurité. Là, nous l’avons clé en main ». En s’adossant au groupe suédois, Agta Record espère ainsi afficher 5 % de croissance supplémentaire sur ce seul marché de la sécurité. Et obtenir par ricochet autant de contrats de maintenance, cœur de son modèle générant plus de 40 % de son volume d’affaires courant. L’opération devrait par ailleurs permettre d’accélérer sa stratégie d’expansion, avec un accroissement attendu de sa couverture à l’international. Hubert Jouffroy confirme en effet l’ouverture pour 2020 de deux nouvelles filiales en Australie et aux États-Unis, régions qui ne « pèsent » que 12 % du chiffre d’affaires du groupe, contre 65 % pour l’Europe.

Montée en charge dans la région

Reste à connaître l’impact réel de ce changement de pavillon sur les sites régionaux d’Agta Records. Selon sa direction, rien ne devrait bouger. Et de prédire au contraire une montée en charge pour le site de Crémieu en Isère (une centaine d’emplois actuellement), spécialisé dans la production de portes souples rapides (sorte de rideau roulant) et le traitement à haute température des profils aluminium jusqu’au laquage. Le site devrait hériter, sur ce dernier segment, des activités de l’ensemble du groupe Assa Abloy.

« Nous allons même devoir recruter », estime Hubert Jouffroy. A Noyarey, aux portes de Grenoble, une autre usine du groupe pourrait connaître divers changements. « La fabrication des portes industrielles (spécialité du site, ndlr) devrait partir dans une autre usine du groupe suédois. Noyarey va en revanche renforcer sa gamme de grilles métalliques ». Une opération « à coût nul » donc. Enfin, sur le site savoyard de Voglans, duquel sortent les portes de la marque Vercor, « ça va rester tel quel », devine Hubert Jouffroy.

Le groupe franco-suisse, spécialisé dans la fabrication de portes automatiques, dispose de 3 sites de production majeurs en Auvergne-Rhône-Alpes
Le groupe franco-suisse, spécialisé dans la fabrication de portes automatiques, est implanté à Isère à Crémieu et à Noyarey ainsi qu'à Voglans en Savoie. — Photo : Agta Record

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.