Auvergne Rhône-Alpes

RSE

Abeilles & Environnement installe des ruches dans les entreprises

Par Gilles Cayuela, le 25 mai 2022

Lancée en début d’année par un ancien pompier devenu apiculteur, Abeilles & Environnement propose un concept vertueux qui contribue à soutenir la biodiversité et la filière apicole tout en permettant aux entreprises de soigner leur RSE.

Grégory Hospital, le PDG d'Abeilles & Environnement, lors d'une animation en entreprise.
Grégory Hospital, le PDG d'Abeilles & Environnement, lors d'une animation en entreprise. — Photo : DR

Installer des ruches dans les entreprises pour favoriser la biodiversité tout en soutenant la filière apicole et en permettant aux entreprises de soigner leur RSE. C’est le projet porté par Grégory Hospital et l’entreprise Abeilles & Environnement basée à Brignais, dans le Rhône.

Pompier professionnel pendant 17 ans dans la région lyonnaise, Grégory Hospital a décidé de quitter son costume d’homme du feu il y a 6 ans pour endosser celui d’apiculteur en créant le Ruchier de Tarentaise, dans la Loire. "Comme tout bon chef d’entreprise, je ne voulais pas mettre tous mes œufs dans le même panier. J’ai donc cherché un projet qui ait du sens et qui me permette d’aider aussi les collègues de la filière, qui ont très souvent du mal à joindre les deux bouts", raconte l’entrepreneur.

Deux animations par an

C’est là qu’est née l’idée d’installer des ruches dans les entreprises. Un projet qui combine avantageusement "soutien à la filière apicole et à la biodiversité tout en mettant en place un véritable outil de communication pour les entreprises", synthétise Grégory Hospital.

Et pour cause, pour mener à bien cette mission, Abeilles & Environnement s’appuie sur les apiculteurs locaux. "On les forme au bio et on les rémunère pour chaque ruche installée et gérée. Ils récupèrent la moitié du miel pour eux, le reste revenant à l’entreprise, et en prime cela leur permet d’augmenter leur cheptel. Un apiculteur qui gère 40 à 50 ruches pour nous, va gagner en moyenne 10 000 euros par an. Pour un apiculteur de taille moyenne, cela lui permet de doubler son revenu", expose le PDG d’Abeilles & Environnement.

L’entreprise, elle, s’engage activement en faveur de la biodiversité, peut communiquer dessus auprès de ses clients et fournisseurs, mais aussi auprès de ses équipes en interne puisque l’offre de base proposée par Abeilles & Environnement lui donne accès à deux animations par an avec ses salariés par l’apiculteur. "Cela permet de créer de la cohésion au sein des équipes en rassemblant les managers et collaborateurs autour d’un projet qui sensibilise tout le monde car sans l’abeille, 80 % des fruits et légumes sont amenés à disparaître", argumente Grégory Hospital.

Une croissance exponentielle attendue

L’entreprise récupère aussi la moitié du miel des ruches soit 50 pots de 250 grammes par ruche et par an. Des pots qu’elle peut ensuite distribuer à ses clients en lieu et place de goodies souvent venus d’Asie. "Au total cela représente 200 pots par an car notre offre de base repose sur 4 ruches. C’est le minimum pour avoir un impact sur l’environnement, une quantité suffisante de miel et aussi un intérêt économique pour l’apiculteur", précise le dirigeant.

Lancée début janvier, la commercialisation des ruches a déjà séduit près de 70 entreprises en Rhône-Alpes, qui se sont engagées sur des contrats de 5 ans. Une récurrence nécessaire pour pérenniser le modèle économique d’Abeilles & Environnement. "C’est un modèle exponentiel. En 2022, nous prévoyons de faire entre 500 000 et 600 000 euros de chiffre d’affaires et de doubler l’année suivante", confie le PDG.

Avec des perspectives de développement dès l’année prochaine sur "Bordeaux, le Grand Est et peut-être Montpellier", Abeilles & Environnement vise les "10 millions d’euros de chiffre d’affaires à horizon 7 ans", conclut Grégory Hospital.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition