Lyon

Sport

100 millions d'euros de manque à gagner pour l'OL Groupe

Par Pierre Lelièvre, le 07 octobre 2020

La pandémie du coronavirus a eu des répercussions sur l'exercice 2019-2020 d'OL Groupe, la holding qui chapeaute l'Olympique Lyonnais, qui enregistre une baisse de son chiffre d'affaires de 36,5 millions d'euros. Jean-Michel Aulas, président d'OL Groupe, estime le manque à gagner à 100 millions d'euros.

Le Groupama Stadium de l'Olympique Lyonnais.
Le Groupama Stadium de l'Olympique Lyonnais. — Photo : Pierre Lelièvre

C’est une année à deux visages pour l’Olympique Lyonnais. La crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 aura fait basculer les revenus de la société OL Groupe dans le rouge au second semestre de l’exercice. La holding qui coiffe l’Olympique Lyonnais accuse une perte de revenus de 36,5 millions d’euros sur l’exercice 2019-2020 (clôture au 30 juin 2020). "C’est une année au goût amer", avance Jean-Michel Aulas, président de l’OL Groupe.

Pourtant, les résultats étaient prometteurs puisqu’à la fin mars, les revenus étaient en progression de 19 %. Mais la pandémie, qui a entraîné l’arrêt des compétitions de football a drastiquement réduit les revenus d’OL Groupe sur les trois derniers mois de l’exercice. Avec un total de revenus d’activités qui s’établit à 271,6 millions d’euros, en recul de 12 % par rapport au 30 juin 2019, la note est salée.

Impact total estimé à 100 millions d’euros

Au global, l’impact de la pandémie sur les revenus du groupe est estimé à 100 millions d’euros dont la moitié est liée à l’arrêt des compétitions. L’autre moitié étant estimée par rapport au manque à gagner sur la vente des joueurs.

Pour autant, le groupe termine son exercice avec un excédent brut d’exploitation positif à 45,9 millions d’euros, en baisse malgré tout de 40 % par rapport à l’exercice précédent (76,9 M€).

Pour faire face à ces difficultés financières et face au préjudice, le club réclame 117 millions d’euros à la Ligue de football professionnel. Une décision du Conseil d’État est attendue prochainement. "Nous allons avoir une procédure au fond qui sera longue mais nous avons l’intention de demander à la Ligue et à l’État de récupérer ce qui nous a été injustement enlevé", note Jean-Michel Aulas.

Naming prolongé avec Groupama

Pour l’exercice 2020-2021, l’OL Groupe peut compter sur près de 110 millions d’euros de recettes déjà assurées, composées notamment du décalage des droits TV relatifs aux phases finales de la Ligue des Champions 2019-2020 qui se sont jouées en août (25 M€), de l’augmentation des droits TV en France (18 M€) en cas de troisième place et par la vente de joueurs déjà réalisée (50 M€).

Du côté des partenariats, le groupe relève son objectif de 36 millions d’euros grâce, entre autres, au contrat de sponsoring conclu avec Emirates pour cinq ans et de nouveaux contrats avec Adidas ou Mastercard.

L’OL Groupe vient aussi tout juste de resigner avec Groupama Auvergne-Rhône-Alpes pour le naming (dénomination) de son stade pour deux nouvelles années, après un premier contrat de trois ans. Si le montant demeure confidentiel, Thierry Sauvage, directeur général, estime que "la prolongation pour deux nouvelles années dans le contexte actuel de pandémie donne à la fois de la visibilité et permet de ne pas s’engager une période trop longue".

Reste qu’à plus long terme, le club confirme ses ambitions de réaliser entre 420 à 440 millions d’euros de revenus et un excédent brut d’exploitation supérieur à 100 millions d’euros pour l’exercice 2023-2024. Un objectif conditionné à une résolution "à court terme" de la crise sanitaire.

Le Groupama Stadium de l'Olympique Lyonnais.
Le Groupama Stadium de l'Olympique Lyonnais. — Photo : Pierre Lelièvre

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail