• Agroalimentaire

    A l'issue du plan social de Knorr en Alsace, une partie de la production transférée en Bretagne

    19 octobre 2021

    Le fabricant de soupes Knorr (261 collaborateurs) à Duppigheim, dans le Bas-Rhin, a procédé aux premiers licenciements début octobre 2021 et les derniers salariés devraient quitter le site en novembre 2021. Cette filiale du groupe néerlando-britannique de l’agroalimentaire Unilever (CA 2020 : 50,7 Md€, 149 000 collaborateurs) avait annoncé l’arrêt de l’activité de son usine bas-rhinoise au second semestre 2021. Un plan de sauvegarde de l’emploi a été signé par trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC) début août 2021. Le site produit des soupes liquides (54 % des volumes), des soupes déshydratées (17 %) et des sauces (29 %). Selon Pierre Kreder, délégué syndical CFDT, "la fabrication des soupes liquides made in France sera transférée chez le sous-traitant Sill en Bretagne", un sous-traitant agroalimentaire installé à Plouvien (Finistère). La direction indique que "la vaste majorité des soupes liquides (74 % de la production) sera produite en France, 11 % seront produits en Italie et 15 % en Europe de l’Est". Les soupes déshydratées seront produites chez des sous-traitants en Allemagne et en Roumanie et les sauces en Italie.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos