Innovation

Waterair anticipe une forte hausse de son chiffre d'affaires

Par Fanny Perrette, le 17 octobre 2019

Le fabricant de piscines alsacien Waterair renoue avec la croissance et compte bien profiter des belles perspectives du marché, tant en France qu'à l'étranger, pour faire progresser de 40% son chiffre d'affaires d'ici à trois ans. 

Une piscine sur-mesure construite par Waterair
Waterair compte doubler la part de ses exportations d'ici à trois ans. — Photo : © Waterair

Le fabricant alsacien de piscines en kit s'apprête à monter en cadence. Employant 310 salariés, Waterair table sur 40 % de croissance d’ici à 2022. L’an passé, la PME a réalisé 57 millions d’euros de chiffre d’affaires. Dirigeant Waterair depuis 2002, Jacques Braun compte désormais atteindre la barre des 80 millions d’euros d’ici à trois ans.

L'horizon semble se dégager pour Waterair, qui a vu son chiffre d’affaires légèrement reculer en 2018  : le marché de la piscine est « structurellement très porteur en France », indique une enquête publiée l’an passé par la Fédération des professionnels de la piscine et du spa. Selon cette étude, 450 000 Français souhaitent se doter d’une piscine, ce qui aurait pour conséquence d’accroître le parc domestique de 20 %.

Fortement implanté dans l’Hexagone, Waterair est également présent dans une trentaine de pays d’Europe et au Maghreb, particulièrement en Tunisie. Mais, principalement à cause des difficultés économiques des pays du sud de l’Europe, la part de l'export a reculé ces dernières années, passant de 50 à 20% du chiffre d'affaires. A l'étranger, l'heure est à la reconquête, l'objectif de Jacques Braun étant de doubler les ventes d'ici à 2022. Pour cela, une nouvelle direction à l’export sera prochainement ouverte à Barcelone.

Investissements dans le Haut-Rhin

Pour accompagner la croissance, l’entreprise vient d’investir 2,5 millions d’euros dans son site de Seppois-le-Bas, dans le Haut-Rhin. Deux nouveaux bâtiments ont notamment été construits, l’un pour stocker ses produits de traitement d’eau, l’autre pour la recherche et le développement.

« Nous souhaitons développer des produits « éconologiques », c’est-à-dire alliant économie et écologie : qui soient à la fois bon pour la planète, accessibles pour nos clients et prennent en compte les enjeux sociétaux de développement durable », indique Jacques Braun. Cette ambition ne date pas d’hier, de nombreux produits ont déjà été développés en ce sens. Par exemple, la structure des piscines est constituée « de panneaux d’acier, recyclés et recyclables, qui produisent moins de gaz à effet de serre qu’un mur en béton », détaille le chef d’entreprise.

Il y a trois ans, Waterair a également mis au point une couverture permettant d’augmenter la température de la piscine de 6 à 9°C. À la même date, l’entreprise inscrit dans son cahier des charges le principe selon lequel tous les nouveaux produits doivent être moins émissifs que ceux qu’ils remplacent. « La branche R & D est en train de développer un nouveau système de filtration cinq fois moins énergivore que ceux existant actuellement », revendique le PDG. Ils cherchent également à réduire leurs emballages et à optimiser la tournée de leurs camions, ce qui présente également un avantage financier pour leurs clients.

Depuis sa création en 1972, Waterair a fabriqué et vendu pas moins de 110 000 piscines et effectue également des rénovations et de la vente d’accessoires. Spécialiste des piscines en kit sur mesure, la PME propose 2 200 modèles différents, qui varient en fonction de la forme, de la taille et de la couleur.

Une piscine sur-mesure construite par Waterair
Waterair compte doubler la part de ses exportations d'ici à trois ans. — Photo : © Waterair

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.