Services

VNF : «Innover dans les chaînes logistiques»

Par Julie Giorgi, le 05 février 2010

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Guy Rouas est directeur adjoint à la direction interrégionale des Voies navigables de France. Selon lui, le développement du transport fluvial et multimodal en Alsace passe par la création de nouvelles plateformes multimodales.


Quels sont les avantages du transport fluvial par rapport aux autres modes de transport?

Les atouts du transport fluvial sont la sécurité, la fiabilité et la fluidité. Il permet de pénétrer les secteurs urbains plus facilement que par la route, sans problèmes de saturation. C'est un mode de transport économe en énergie. Et aujourd'hui, il n'est plus réservé à un seul type de marchandises. Avec la conteneurisation, on peut tout transporter.


Le transport fluvial régional a-t-il été touché par la crise économique?

Oui, mais il a été moins touché que les autres modes de transport. En 2009, malgré la crise, nous sommes parvenus à limiter les dégâts. Le port de Strasbourg par exemple a enregistré une hausse de 1,7% sur le trafic conteneur.


Comment expliquez-vous cette relative bonne tenue des ports alsaciens?

Tout d'abord, le transport ferroviaire a connu un déclin important. Et puis on observe que le fluvial répond bien aux attentes des chargeurs. Nous avons aussi amélioré notre offre de service en restaurant les infrastructures, en augmentant les plages horaires. Cela nous a permis de conquérir de nouveaux clients.


Que pèse l'offre de transport intermodal en Alsace?

L'offre est grandissante. Le port d'Ottmarsheim s'est équipé d'un second portique et, à Strasbourg, un portique supplémentaire est en construction. Par rapport à d'autres régions, nous sommes plutôt bien équipés. Mais si nous avons des parts de marché à gagner, c'est sur le multimodal car il touche tout type d'entreprise.


Comment développer davantage le transport intermodal et multimodal en Alsace?

En développant la création de nouvelles plateformes multimodales. Nous devons mettre en place des noeuds intermodaux près des zones d'activités. Nous devons multiplier les points de chargement au plus près de ces zones pour décongestionner l'accès routier. Il faut faire preuve d'innovation dans les chaînes logistiques.


Existe-t-il des projets de ce type en Alsace?

Oui, nous sommes en réflexion avec la Communauté urbaine de Strasbourg pour construire une plateforme à Vendenheim, consacrée au transport des déchets par conteneurs. Il s'agit d'amener les déchets du nord de la Cus à l'usine d'incinération, qui se trouve au sud-est. Le projet se trouve dans la phase d'étude de faisabilité. L'objectif est qu'il soit opérationnel d'ici à la fin 2013. Nous sommes aussi en discussion avec RFF pour le transport des matériaux de construction de la LGV entre Saverne et Strasbourg.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail