Strasbourg

Agroalimentaire

Suchard installe une éolienne sur le toit de son usine de chocolats

Par Lucie Dupin, le 13 décembre 2017

L’usine de chocolats Suchard à Strasbourg a installé sur son toit une éolienne urbaine à voilure tournante fournie par la start-up limousine Inergys (7 personnes ; CA : n.c). Une démarche qui s’insère dans la politique RSE de l’entreprise.

Pour ce projet d'éolienne, l'usine Suchard et ses partenaires ont reçu la médaille d'argent catégorie « Implication des parties prenantes » lors de la Nuit de la RSE, organisée en novembre par APF Entreprises. — Photo : Lucie Dupin

« L’industrie du chocolat est très énergivore. Depuis 2005, l’usine est engagée dans une transition énergétique. D’ici 2030, nous voulons atteindre les 100 % d’énergie renouvelable. C’est en cohérence avec le Plan Climat 2030 lancé par l’Eurométropole de Strasbourg », souligne Lionel Joly, directeur de l’usine Suchard, qui appartient au groupe Carambar & Co (750 personnes ; CA : 250 millions d'euros) depuis le printemps dernier lorsque la société d’investissement Eurazeo a racheté les marques et les usines de Mondelez en France.

Une technologie adaptée aux sites industriels

Les sociétés Inergys et Suchard ont été mises en relation par l’Adira, l’agence de développement économique de l’Alsace, dès 2015. « Créée en 2014, Inergys a vendu ses premières éoliennes à usage industriel en 2016. Après des projets à Toulouse et à Lannion, l’usine Suchard est notre troisième installation. Il s’agit d’une belle référence industrielle auprès de nos prochains clients », explique Thierry Lamidieu, président d’Inergys. Sa start-up est par ailleurs en train de se positionner sur trois autres projets industriels alsaciens.

Une démarche partenariale

L’éolienne, d’une puissance de 2,8 kilowatts, permet d’alimenter la consommation d’énergie annuelle de l’accueil, du poste de garde et des dispositifs de sécurité. L’investissement global s’élève à 50 000 euros financés par Suchard et ses partenaires institutionnels, l'EMS, la Région à travers son programme Climaxion, l'Ademe et Bpifrance. De plus, dans le cadre de l’appel à projet "Solution d’économie verte en entreprises" lancé par l’EMS et l’Université de Strasbourg, le déploiement de l’éolienne a permis à un étudiant de suivre le dossier au sein de l’entreprise Suchard, qui lui a ensuite proposé un poste.

Pour ce projet d'éolienne, l'usine Suchard et ses partenaires ont reçu la médaille d'argent catégorie « Implication des parties prenantes » lors de la Nuit de la RSE, organisée en novembre par APF Entreprises. — Photo : Lucie Dupin