Strasbourg

Hôtellerie

Sogehô va ouvrir son neuvième hôtel alsacien

Par Lucie Dupin, le 09 juillet 2021

Le groupe hôtelier strasbourgeois Sogehô détient huit établissements en Alsace, du trois au cinq étoiles. Il prépare l’ouverture de son neuvième hôtel, un quatre étoiles au cœur du centre-ville de Strasbourg, dimensionné pour des séminaires d’affaires.

(de gauche à droite) Le designer Jean-Philippe Nuel, Stéphanie Scharf, responsable marketing de Sogehô, Charlotte Morel, associée au projet, et Jean-Pascal Scharf, directeur général de Sogehô, s’apprêtent à ouvrir l’hôtel 4 étoiles le Léonor à Strasbourg.
(de gauche à droite) Le designer Jean-Philippe Nuel, Stéphanie Scharf, responsable marketing de Sogehô, Charlotte Morel, associée au projet, et Jean-Pascal Scharf, directeur général de Sogehô, s’apprêtent à ouvrir l’hôtel 4 étoiles le Léonor à Strasbourg. — Photo : Sogehô

L’ancien commissariat de police de la rue de la Nuée bleue, à Strasbourg s’offre une nouvelle vie. Et permet par la même occasion à la capitale alsacienne d'étoffer son offre hôtelière de standing. Le bâtiment, un hôtel particulier datant des XVIIIe et XIXe siècles qui a abrité un tribunal au moment de la Révolution française, va en effet accueillir un hôtel quatre étoiles.

Ouverture pour le marché de Noël 2021

C’est le dernier né du strasbourgeois Sogehô - Société de gestion hôtelière (25 collaborateurs, 1,5 M€ de chiffre d'affaires). À l’ouverture de cet hôtel dénommé Léonor, Sogehô comptera neuf établissements en gestion, en propriété et en association. Le dernier à avoir ouvert, le Paul & Pia, se situe à Colmar et a été mis en service à l’automne 2020. Le groupe parisien La Française Real Estate Managers est propriétaire du projet strasbourgeois du Léonor, et a confié son exploitation à Sogehô. Le maître d'ouvrage, Vinci Immobilier, investit 25 millions d’euros dans le chantier commencé à l’automne 2017. Le bâtiment de 7 000 m² est classé au titre des monuments historiques et "70 % des façades ont été conservées", précise Baptiste Journeau, directeur de programme chez Vinci Immobilier.

Ce complexe hôtelier emploiera 40 à 50 salariés, sera composé de 116 chambres et d’un restaurant ouvert à la clientèle extérieure. Le Léonor a tout d’abord été envisagé comme hôtel cinq étoiles mais "le projet a évolué car Strasbourg ne peut pas absorber trop de cinq étoiles", explique Stéphanie Scharf, responsable marketing de Sogehô. La ville compte trois hôtels offrant ce niveau de services, dont le Régent Petite France, composante du groupe Sogehô. Stéphanie Scharf espère "une mise en service (du Léonor) au moment de l’ouverture de l’édition 2021 du marché de Noël".

Développer les séminaires d’affaires

Avec cet établissement, Sogehô, qui a acquis son premier bâtiment strasbourgeois pour le transformer en quatre étoiles en 1986, mise sur l’accueil d’une clientèle mixte de touristes et de professionnels. Du "luxe décomplexé", tel que le décrit Jean-Pascal Scharf, directeur général de Sogehô. En se projetant dans l’ère post-Covid, le dirigeant assure que "dès que les gens ont le droit de voyager, les voyages reprennent. Il existe un besoin de se réunir et la demande de séminaires est là."

Les séminaires professionnels représentent aujourd'hui 10 à 15 % de l'activité de Sogehô. Une part qui pourrait s'accroître avec le Léonor, qui proposera quatre salles de réunion. Sogehô souhaite notamment "réussir à prolonger la durée du séjour de la clientèle d’affaires au-delà de deux nuits".

Jean-Pascal Scharf observe quant à lui "une tendance à des séminaires accessibles en train". Une aubaine pour compléter la palette de services des hôtels du groupe Sogehô, le Léonor se situant à une quinzaine de minutes à pied de la gare de Strasbourg. Celui qui a vu son chiffre d’affaires chuter de 70 % en 2020 en raison des confinements successifs résume le premier semestre 2021 à "une activité similaire à celle enregistrée en 2020", soit "très mauvaise jusqu’à mai". Il espère un redémarrage de l’activité cet automne si la situation sanitaire le permet, avec le retour de la clientèle étrangère "notamment suisse et allemande", qui manque encore à l’appel.

(de gauche à droite) Le designer Jean-Philippe Nuel, Stéphanie Scharf, responsable marketing de Sogehô, Charlotte Morel, associée au projet, et Jean-Pascal Scharf, directeur général de Sogehô, s’apprêtent à ouvrir l’hôtel 4 étoiles le Léonor à Strasbourg.
(de gauche à droite) Le designer Jean-Philippe Nuel, Stéphanie Scharf, responsable marketing de Sogehô, Charlotte Morel, associée au projet, et Jean-Pascal Scharf, directeur général de Sogehô, s’apprêtent à ouvrir l’hôtel 4 étoiles le Léonor à Strasbourg. — Photo : Sogehô

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail