Bas-Rhin

Distribution

Rietmann France investit pour accompagner ses ventes en ligne

Par Charlotte Stiévenard, le 28 juin 2021

Rietmann France construit un nouveau siège à Thal-Drulingen, non loin de l’actuel situé à Keskastel, dans le Bas-Rhin. La société de commercialisation de mélanges pour boulangeries industrielles accompagne ses besoins logistiques et opérationnels qui augmentent, notamment avec le développement de ses ventes en ligne.

Le nouveau siège de Rietmann France sera situé à Thal-Drulingen, dans le Bas-Rhin.
Le nouveau siège de Rietmann France sera situé à Thal-Drulingen, dans le Bas-Rhin. — Photo : LCR-Ligne Bleue

Spécialisé dans la commercialisation de mélanges pour boulangeries industrielles, Rietmann France (CA 2020 : 2,3 M€, 11 collaborateurs) va injecter un million d’euros dans la construction d'un nouveau siège de 600 m² de dépôt et 200 m² de bureaux sur un terrain de 48 ares à Thal-Drulingen, dans le Bas-Rhin. La construction, confiée au bas-rhinois LCR - Les constructeurs réunis (CA 2020 : 157 M€ ; 150 collaborateurs), doit débuter en août 2021 et se terminer en mars 2022.

Le siège actuel de Rietmann France, filiale commerciale du groupe allemand du même nom (CA groupe : 50 M€, 200 collaborateurs), se situe aujourd'hui à Keskastel (Bas-Rhin) et compte 400 m² de dépôt et 120 m² de bureaux. Patrick Beckrich, actuel responsable du développement en France pour la maison mère, deviendra président de la filiale française quand elle sera transformée en SAS courant juin.

Développer les ventes en ligne

Le nouveau siège France correspond à une attente. "Nous souhaitons répondre à nos besoins logistiques et opérationnels qui augmentent, indique Patrick Beckrich. Il y a trois ans, nous avions créé Panadis.fr, un premier site de vente en ligne pour les particuliers. Il a explosé pendant le premier confinement de 2020 et nous avons dû embaucher deux personnes pour gérer les ventes." En 2020, Rietmann France a réalisé pour 75 000 euros de ventes grâce à ce site. La même somme est déjà atteinte pour le premier semestre 2021 et le dirigeant vise les 200 000 euros d’ici la fin de l’année.

Il veut désormais s’attaquer à la vente en ligne destinée aux artisans boulangers, qui représentent déjà 25 % de son chiffre d’affaires (25 % sont réalisés auprès de la grande distribution, 50 % auprès de l'industrie). La société a ainsi lancé, en mai 2021, le site web Rietmann.fr. Les deux plateformes en ligne auront coûté 40 000 euros.

Faire travailler les grossistes

Avec ce site internet, l’idée pour Rietmann France, qui disposera donc d’ici à 2022 de locaux plus spacieux, est de s’attaquer aux régions non couvertes par ses grossistes, qui livrent 80 % de ses clients artisans boulangers contre 20 % de livraisons en direct. "Dans certains secteurs géographiques, notamment le gros quart Sud-Ouest de la France, presque aucun distributeur ne vend nos produits. Nous voulons passer par le numérique", avance le président, qui précise tout de même que le modèle économique n’est pas de tout livrer en direct, car "la société n’a pas la force logistique nécessaire".

L’objectif est de conquérir de nouveaux clients. Les premières livraisons seront faites par Rietmann France, avant de donner le relais à un grossiste dans un deuxième temps. Si ce dernier refuse, les clients seront livrés en direct.

Pour la création de son site internet, Rietmann France n’a demandé aucune aide. "Au plus fort de la crise du Covid en 2020, l’agroalimentaire, notamment la boulangerie, a fait partie des secteurs privilégiés", justifie Patrick Beckrich. L'an dernier, la société a maintenu son chiffre d’affaires de 2019, malgré des marges bonnes et des baisses d’activité, notamment dans la boulangerie et l’artisanat.

Le nouveau siège de Rietmann France sera situé à Thal-Drulingen, dans le Bas-Rhin.
Le nouveau siège de Rietmann France sera situé à Thal-Drulingen, dans le Bas-Rhin. — Photo : LCR-Ligne Bleue

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail