Mulhouse

Services

Regio Nettoyage conjugue écologie et croissance

Par Julie Giorgi, le 13 mai 2019

Positionnée dans le nettoyage industriel et écologique, Regio Nettoyage, à Colmar, doit aujourd'hui agrandir ses locaux pour accompagner sa croissance. Là où certaines entreprises portent l'écologie comme étendard sans agir vraiment en interne, la PME a, elle, fondé son modèle économique sur le respect de la planète. Et cela semble lui réussir. 

Regio Nettoyage, dirigée par Nicolas Meyer, prévoit de recruter une cinquantaine de salariés cette année.
Regio Nettoyage, dirigée par Nicolas Meyer, prévoit de recruter une cinquantaine de salariés cette année. — Photo : © Julie Giorgi

Associer nettoyage industriel et écologie ne paraît pas évident. C’est pourtant le pari qu’a fait Regio Nettoyage. Dès sa création en 2007, l’entreprise s’engage dans une démarche en faveur du développement durable. Quand il reprend l’entreprise en 2011, à la suite de Clément Heinrich, Nicolas Meyer poursuit ces engagements : utilisation de produits respectueux de l’environnement, recyclage des déchets, achats en circuits courts, investissement dans des véhicules électriques… Car la stratégie est génératrice de croissance. Aujourd’hui, l’entreprise possède deux agences, à Mulhouse et à Colmar, emploie 200 salariés et a réalisé en chiffre d’affaires de 3,5 M€ en 2018 (contre 3 M€ en 2017).

Un projet d’extension et des embauches

Les locaux de Colmar, acquis en 2016, sont déjà devenus exigus. Regio Nettoyage y a implanté son siège sur une surface de 350 m², mais aujourd’hui, la PME cherche 200 m² supplémentaires. « Nous avons besoin de nouveaux espaces de stockage et de parking, car nous avons de plus en plus de véhicules », explique Nicolas Meyer. Le dirigeant souhaiterait garder son emplacement sur l’avenue d’Alsace, un axe très passant. Ce projet d’agrandissement, qui représente un investissement de près d’un million d’euros, doit être finalisé d’ici à la fin de l’année.

« Nous recevons beaucoup de CV, mais souvent il y a un problème d’état d’esprit. »

L’entreprise prévoit aussi de recruter une cinquantaine de salariés cette année. Pour attirer et fidéliser ses agents d’entretien, Regio Nettoyage a mis en place des programmes de formation et un système d’évolution des postes au sein de l’entreprise. Malgré tout, la société peine à recruter. « Nous recevons beaucoup de CV, mais souvent il y a un problème d’état d’esprit. Nous demeurons exigeants, car nos clients le sont », précise le dirigeant.

Les principaux clients appartiennent au secteur tertiaire, mais Regio Nettoyage a également conquis des parts de marché dans le domaine de la santé (cabinets médicaux, maisons de retraite, laboratoires…). Aujourd’hui, elle cible les collectivités locales. L’objectif fixé : augmenter la part de ce secteur qui représente actuellement 5 % du chiffre d’affaires à 15-20 % dans les deux ans à venir.

Regio Nettoyage bientôt certifié par un écolabel

En parallèle, la société poursuit sa démarche écologique. Depuis deux ans, elle utilise des produits d’entretien sans étiquetage, c’est-à-dire sans aucun risque ni pour l’homme ni pour la planète. Elle projette aussi de référencer des sacs-poubelles issus de plastiques collectés dans les océans.

L’ensemble de cette démarche environnementale est en passe d’être certifiée par un écolabel. L’audit a eu lieu les 16 et 17 avril derniers. Si tous les critères sont validés, Regio Nettoyage serait la première entreprise de nettoyage à obtenir une telle reconnaissance en France. « En termes d’image commerciale, c’est important. L’écolabel permettrait de rassurer les clients existants et de gagner de nouvelles parts de marché », assure Nicolas Meyer. Le dirigeant souhaite rester un acteur local. Il n’ouvrira pas d’agences dans le Bas-Rhin, où la concurrence est déjà nombreuse. Il regarde plutôt de l’autre côté de la frontière, à Freiburg, en Allemagne.

Regio Nettoyage, dirigée par Nicolas Meyer, prévoit de recruter une cinquantaine de salariés cette année.
Regio Nettoyage, dirigée par Nicolas Meyer, prévoit de recruter une cinquantaine de salariés cette année. — Photo : © Julie Giorgi

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture