Alsace

Énergie

R-CUE étend le réseau de chaleur urbain de Saint-Louis

Par Charlotte Stiévenard, le 05 janvier 2021

L'opérateur régional de services en efficacité énergétique et environnementale Réseaux de chaleur urbains de l’Est (R-CUE) investit 32 millions d’euros dans une nouvelle centrale de chauffage à biomasse et l’extension de son réseau à Saint-Louis, dans le Haut-Rhin. En 2020, R-CUE et sa société sœur Réseaux de chaleur urbains d’Alsace (R-CUA) ont lancé pour 90 millions d’euros d’investissement en Alsace.

La nouvelle chaufferie de biomasse construite par R-CUE à Saint-Louis fera 4 200 m² de surface.
La nouvelle chaufferie de biomasse construite par R-CUE à Saint-Louis fera 4 200 m² de surface. — Photo : ©DR

Réseaux de chaleur urbains de l’Est (CA : 11 M€) , ou R-CUE, était déjà en charge du développement du réseau de chaleur de la commune de Saint-Louis, dans le Haut-Rhin, depuis 2011. Mi-décembre 2020, la société, basée à Strasbourg, a signé l’extension de la délégation de service public jusqu’en 2036. Un investissement de 32 millions d’euros devrait lui permettre de s’étendre à de nouveaux quartiers, mais surtout de fournir l’aéroport de Bâle Mulhouse en chaleur.

« Le raccordement de l’aéroport est une opportunité pour la ville de Saint-Louis car il permet de créer un effet de seuil pour cet investissement », commente Hervé Lamorlette, le PDG de R-CUE, dont les actionnaires sont la coopérative d’énergie suisse Primeo Energie à 51 % et la société d’économie mixte Réseaux Gaz naturel Strasbourg à 49 %.

Un taux d’énergie renouvelable à 88 %

Grâce à cet investissement, le réseau de 13 km devrait atteindre 30 km en 2036. La production de chaleur passera de 50 gigawattheures (GWh), soit la consommation de l’équivalent de 5 300 logements, à 118 GWh, soit 14 000 logements. Les bâtiments de l'EuroAirport, qui compte réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 85 % d’ici à 2025, représentent 30 % de la capacité supplémentaire de chaleur apportée par le projet.

Par le biais d’une convention d’autorisation d’occupation temporaire (location), l'aéroport met à disposition de R-CUE un terrain de 7 400 m² qui accueillera en 2025 une nouvelle chaufferie à biomasse de 4 200 m². Deux chaudières au bois de 6 et 8 mégawatts et trois chaudières au gaz d'appoint (6 mégawatts chacune) viendront compléter la chaudière au bois et les cinq chaudières au gaz existantes.

« Avec cette configuration, nous pourrons ainsi maintenir le taux d’énergies renouvelables à 88 % », se réjouit Hervé Lamorlette. R-CUE va percevoir 15,3 millions d’euros de l’Agence de la transition écologique (Ademe) au titre du Fonds chaleur.

90 millions d’investissement pour R-CUE et R-CUA

Cet investissement à Saint-Louis s’inscrit dans un contexte plus large. R-CUE, qui gère également le réseau de Sarre-Union (Bas-Rhin), possède une société sœur : Réseaux de chaleur urbains d’Alsace. Son actionnaire majoritaire est la société d’économie mixte Réseaux Gaz naturel Strasbourg (51 %), suivie de la coopérative d’énergie suisse Primeo Energie (49 %). Également basé à Strasbourg, R-CUA réalise un chiffre d’affaires de 29 millions d’euros et est présent à Mulhouse et à Strasbourg. Il est notamment en charge de l’extension du réseau de chaleur du port du Rhin.

À eux deux, R-CUE et R-CUA, délégataires de 26 réseaux de chaleur urbains en Alsace, comptent 40 collaborateurs, dont un bureau d'études d'une vingtaine de salariés en commun. En 2020, les deux sociétés ont ainsi lancé 90 millions d’euros d’investissement en Alsace, subventionné à hauteur de 37 millions d’euros par l’Ademe. Cette somme couvre des projets à Saint-Louis (Haut-Rhin), Rixheim (Haut-Rhin), Strasbourg (Bas-Rhin), Lingolsheim (Bas-Rhin) et Reichstett (Bas-Rhin).

La nouvelle chaufferie de biomasse construite par R-CUE à Saint-Louis fera 4 200 m² de surface.
La nouvelle chaufferie de biomasse construite par R-CUE à Saint-Louis fera 4 200 m² de surface. — Photo : ©DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail