Strasbourg

Industrie

Punch Powerglide consolide son investissement de 50 millions d'euros

Par Lucie Dupin, le 14 octobre 2020

Punch Powerglide voit l’horizon se dégager. Le sous-traitant automobile fabricant de boîtes de vitesses automatiques s’apprête à assembler une nouvelle ligne de production pour fabriquer des éléments d’une boîte de vitesses dite "full hybride". Le lancement de la production est prévu pour 2022.

Production de boîtes de vitesses par Punch Powerglide à Strasbourg
Le fabricant de boîtes de vitesse pour l'automobile Punch Powerglide pense terminer l’année avec 5 % de pertes en dessous de ce qui avait été budgétisé pour 2020. — Photo : © DR

L’horizon s’éclaircit pour Punch Powerglide (CA 2019 : 470 M€). Le sous-traitant automobile strasbourgeois avait annoncé en début d’année une prévision d’investissement de près de 50 millions d'euros en raison de l’obtention d’un contrat passé avec un de ses clients allemands pour fournir des éléments de boîtes de vitesses équipées de la technologie dite « full hybride ». Arnaud Bailo, président de Punch Powerglide, confirme aujourd’hui l’exécution du contrat avec la livraison des équipements pour un démarrage de la production prévu en 2022.

Les éléments d’usinage, d’assemblage et de tests vont être assemblés en îlot dans l’usine strasbourgeoise. Le but est de disposer d’une ligne supplémentaire pour fabriquer des sous-ensembles qui entrent dans la composition des boîtes de vitesses hybrides de quatrième génération. Pour Arnaud Bailo, « la difficulté en période de crise est de devoir investir quand même en attendant les effets seulement à partir de 2022 ». Et d'assurer : « Cette transition de la troisième à la quatrième génération de boîtes de vitesses va permettre de maintenir l’emploi ».

Des prototypes électriques

En parallèle, Punch Powerglide annonce également travailler sur des prototypes de réducteurs pour système de propulsion électrique. « À la demande d’un client, nous préparons des prototypes mais nous n’avons pas enregistré de commande de production. Travailler sur cette technologie électrique est un moyen d’investir pour l’avenir. Si par la suite nous enregistrons des commandes de production en série, il y aura des créations d’emplois », précise Arnaud Bailo. D'après le dirigeant, « Punch Powerglide a beaucoup souffert avec deux mois et demi d’interruption en raison du confinement et de l’arrêt des commandes. La chance, cependant, est que nous exportons notre production à 100 % dont à 50 % vers la Chine. En mai, les commandes ont redémarré vers ce pays et nous avons pu rattraper notre retard grâce à ces clients chinois ».

Le sous-traitant strasbourgeois pense terminer l’année avec « pas plus de 5 % de pertes en dessous de ce qui avait été budgétisé pour 2020. À moins d’une nouvelle catastrophe d’ici la fin d’année, nous avons limité les dégâts puisqu’à la fin du premier semestre, nous avions 30 % de retard par rapport au budget », précise Arnaud Bailo. Punch Powerglide emploie actuellement 750 CDI, 35 apprentis et 200 intérimaires.

Production de boîtes de vitesses par Punch Powerglide à Strasbourg
Le fabricant de boîtes de vitesse pour l'automobile Punch Powerglide pense terminer l’année avec 5 % de pertes en dessous de ce qui avait été budgétisé pour 2020. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail