Strasbourg

Mécanique

Pourquoi Punch Powerglide annonce une croissance à deux chiffres

Par R.B., le 15 mars 2017

Punch Powerglide, qui conçoit et fabrique des boîtes de vitesse, annonce une croissance à deux chiffres pour les années à venir. Voici pourquoi.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

En mars 2017, le groupe Punch Powerglide annonce une croissance à deux chiffres pour les années à venir. De même, dans notre numéro de décembre 2016, le président directeur général de Punch Powerglide Strasbourg, Arnaud Baïlo, prévoyait que le chiffre d’affaires atteindrait 630 millions d’euros en 2018, contre 400 millions d’euros en 2016 et 264 millions d’euros en 2013. Une croissance qui s’explique pour plusieurs raisons.

232 millions d'euros investis depuis 2013

L'une des principales raisons, comme l’explique l’article dédié à Punch dans notre numéro de décembre dernier, est que la capacité de production du site Punch Powerglide Strasbourg a été augmentée grâce aux 232 millions d’euros investis depuis 2013 par le groupe belge Punch. En 2013, Punch a racheté ce site, qui appartenait à General Motors. « Grâce à ces investissements, nous pourrons produire 500 000 unités par an en 2018 contre 350 000 unités par an en 2016 et 250 000 unités par an en 2013 » expliquait ainsi, en décembre dernier, Arnaud Baïlo.

Ainsi, Punch Powerglide vient d'annoncer avoir produit sa 500 000 ème boîte de vitesses automatique à huit rapports pour son client allemand ZF, destinée à équiper des voitures BMW. Le site de Strasbourg, qui produit des boîtes de vitesse six et huit rapports pour de nombreux clients, vise la production de sa 1 000 000ème boîte de vitesses pour ZF d’ici 2018.

Par ailleurs, cette croissance s'explique parce que Punch produit désormais un composant (l'arbre de l'entrée de la transmission) de cette boîte de vitesses pour ZF.

Boîtes automatiques : le marché accélère

De plus, Punch Powerglide ne produit que des boîtes de vitesses automatiques et le marché se porte très bien. « Les boîtes manuelles perdent du terrain » estimait ainsi, dans nos colonnes, le PDG de Punch. Le groupe espère donc fournir des constructeurs français, qui produisent leurs propres boîtes de vitesse manuelles mais qui, dans les années à venir, auront besoin de boîtes de vitesse automatiques. Par ailleurs, Punch pourrait profiter d'un changement dans la législation européenne, qui imposerait, aux véhicules d'urgence ou de livraison, d'être équipés d'une boîte de vitesses automatiques. « Notre stratégie est de nous tenir prêt, en produisant des boîtes de vitesses pour toutes sortes de véhicules » expliquait ainsi Arnaud Baïlo. Enfin, Punch Powerglide exporte dans le monde entier, notamment vers des marchés en fort développement, comme la Chine et l'Inde.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.