Strasbourg

Réseaux

Mums in, le site strasbourgeois de bons plans veut conquérir 47 villes d’ici trois ans

Par Lucie Dupin, le 27 novembre 2017

Ce qu'elle cherchait n'existait pas, alors elle l'a créé. Noémie Boschetti, maman "In" et néo-strasbourgeoise, lance le site web et réseau social "Mums in", ouvert aux parents en quête de bons plans.

Photo : Sabrina Schwartz

Noémie Boschetti a travaillé pendant 15 ans à la direction marketing international de marques de luxe. Quand cette maman de trois enfants, âgée de 39 ans, quitte Paris il y a deux ans et s’installe à Strasbourg pour suivre son conjoint, celle-ci fonde sa société de conseil en marketing et communication. Noémie Boschetti se souvient : « j’ai certes décroché des clients à Paris et à Lyon, mais on ne m’attendait pas forcément ici. Il y a eu une petite perte de repères dans la vie quotidienne et en parallèle, j’ai donc cherché un réseau de parents. Je n’ai pas trouvé satisfaction, j’ai alors créé ce que je recherchais ».

4500 membres

 

Tout est parti d’un groupe privé lancé sur Facebook. Mums in Strasbourg est né en février 2016. Forte d’une communauté de 4500 membres à Strasbourg, Noémie Boschetti a ensuite voulu monétiser le concept qui se veut être « un facilitateur de vie. Il s’agit du meilleur des bons plans approuvés par une communauté de mamans comme les sorties, les loisirs, le shopping, les services quotidiens, la scolarité etc ».

Le site Mums in vient d’être lancé à Strasbourg et s’accompagne également d’un réseau social ouvert aux mamans, mais aussi aux pères et aux grands-parents. D’ici le début d’année prochaine, Mums in Colmar, Mulhouse et Montpellier devraient voir le jour.

Etendre le réseau à 47 villes d'ici trois ans

 

Noémie Boschetti a déposé la marque et l’objectif à trois ans est d’ouvrir dans 47 villes de France de plus de 100.000 habitants.
Le modèle économique repose sur les annonceurs qui bénéficient de tarifs adaptés en fonction de la taille et du chiffre d’affaires, d’une boutique en ligne qui deviendra, à terme, une marketplace de créateurs locaux et l’organisation d’événements.

De plus, Noémie Boschetti, présidente de la petite entreprise, souhaite collecter des data, « non pas pour les revendre, mais pour réaliser des études statistiques ». Celle-ci s’est entourée, il y a six mois, de Marie Burel, directrice générale.
« Le site internet a été lancé sur fonds propres avec nos économies personnelles, soit quelques dizaines de milliers d’euros. En début d’année, nous envisageons une levée de fonds auprès d’investisseurs privés », précise Noémie Boschetti.

Plus d'infos : www.mumsin.fr

Photo : Sabrina Schwartz

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture