Bas-Rhin

Agroalimentaire

Moulin des moines : le bio comme credo

Par Lucie Dupin, le 28 mars 2018

L'entreprise familiale Moulin des moines à Krautwiller est pionnière dans l'alimentation bio depuis près de 50 ans. Alors que la production et la demande en produits biologiques sont en plein boom, les projets de développement ne manquent pas au sein de la société. 

Edouard Meckert, PDG de Moulin des moines, est considéré comme le pionnier d’une industrie agroalimentaire biologique en Alsace.
Edouard Meckert, PDG de Moulin des moines, est considéré comme le pionnier d’une industrie agroalimentaire biologique en Alsace. — Photo : Adelise Foucault

A en croire les chiffres fournis par l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique, la consommation de produits bio semble en plein boom. Ainsi, les ventes des produits d’épicerie en bio ont-elles progressé en France de 24 % en 2016 par rapport à 2015.

Pourtant, en Alsace, un entrepreneur n’a pas attendu cet essor pour se lancer. Edouard Meckert, PDG de Moulin des moines à Krautwiller (CA : 26,5 M € ; 42 personnes) est un pionner du bio. Cet œnologue a converti en bio sa production il y a déjà près de 50 ans. « Ma passion est de faire des produits qui ont du sens. Les moulins, construits par des moines cisterciens, appartenaient à ma belle-famille depuis la Révolution française. Quand nous les avons repris avec mon épouse en 1970, nous les avons passés en bio », détaille Edouard Meckert.

Un groupe qui conserve une dimension humaine

Aujourd’hui, cet entrepreneur, dont les deux fils l’ont rejoint à la direction, compte une douzaine d’entreprises reprises et converties progressivement en bio, pour la plupart situées dans la région, telles l’eau minérale Celtic, la chocolaterie du Château et Egly chocolaterie, Alsace Biscuits etc.

L’ensemble réalise un CA de 63 M€ avec 250 collaborateurs. « L’envie est de mettre en place une filière de production bio en France. Nous voulons rester indépendants, pas tributaires de grands groupes et nous diversifier pour être moins vulnérables », précise Edouard Meckert.

Celui-ci explique : « quand une société est en faillite, la priorité est de sauver les emplois. Le Moulin des moines est actionnaire dans ces sociétés pour leur donner une caution financière. Il y a un savoir-faire à conserver dans ces entreprises », à l’image par exemple du producteur de bretzel sèche Boehli à Gundershoffen, passé de 18 personnes lors de la reprise en 1998 à 70 aujourd’hui.

Diversification

Et les initiatives ne manquent pas pour continuer de diversifier la constellation d’entreprises placées sous la bonne étoile de la famille Meckert.
Ainsi, un investissement de 4 M€ pour la construction d’une chocolaterie de 5000 m² avec 20 emplois à la clé est en projet. Celle-ci doit rassembler la production des chocolateries Egly et du Château « pour développer le commerce équitable du cacao avec la Côte-d’Ivoire et proposer de nouveaux produits sans gluten », souligne Édouard Meckert.

Les eaux Celtic, qui ont bouclé un investissement de 3 M€ sur une nouvelle ligne d’embouteillage, projettent le développement de boissons aux fruits bio en valorisant la production des vergers alsaciens.

Enfin, le Moulin des moines vient d’envoyer, dans un atelier de fabrication de pâtes alimentaires à Pékin, une machine destinée au fourrage des pâtes. Celle-ci a été développée et conçue en partenariat avec un fabricant italien. Cette coopération avec la Chine est la concrétisation d’un dossier ouvert il y a deux ans, lorsque l’équipe dirigeante a rencontré sur place une communauté bouddhiste. Le Moulin des moines fournit un mix 100 % bio fabriqué en Alsace pour confectionner les pâtes. Les premières productions ont été lancées en février, avec un potentiel de développement de 50 ateliers à travers la Chine, portés par les donateurs de la communauté bouddhiste.

Edouard Meckert, PDG de Moulin des moines, est considéré comme le pionnier d’une industrie agroalimentaire biologique en Alsace.
Edouard Meckert, PDG de Moulin des moines, est considéré comme le pionnier d’une industrie agroalimentaire biologique en Alsace. — Photo : Adelise Foucault

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail