Industrie

Meyer Sansboeuf : Des investissements dans l'outil

Par la rédaction, le 05 décembre 2008

À Guebwiller, le fabricant de cordes et ficelles a remis à neuf son parc de machines tresseuses.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le mois dernier, sept nouvelles machines tresseuses destinées au monde du nautisme ont intégré l'usine de Meyer-Sansboeuf. Un investissement de 350.000euros faisant partie du plan de redémarrage de l'entreprise. L'objectif est d'augmenter la productivité. «Ces nouvelles machines nous permettront de réactualiser nos gammes actuelles et d'augmenter la performance de l'ensemble de nos produits», assure Benoît Basier, le dirigeant de l'entreprise. Meyer-Sansboeuf vise à développer ses ventes sur le marché des intégrateurs et des chantiers navals. «Nous faisons de gros efforts sur le marché traditionnel dans l'Atlantique et dans la Manche», explique Benoît Basier. Sa société qui fabrique des cordes, tresses et ficelles pour l'industrie et l'agroalimentaire a enregistré un certain ralentissement cet été, mais le secteur du nautisme est toujours en croissance de 2,5%. À l'occasion du salon nautique de Paris qui se déroule du 6 au 14décembre, la corderie alsacienne a sorti une gamme d'amarres préparées, pré-épissées, de différentes longueurs. Ces nouveaux produits permettent au client et au shipchandler (commerçant de fournitures pour bateaux) de gagner du temps comparé à la vente d'amarres au mètre. Meyer-Sansboeuf possède un pôle R & D destiné à répondre aux besoins spécifiques des chantiers navals.




CA 2007-2008: 6M € Effectif: 55 personnes Contact: 03.89.74.54.54 www.meyer-sansboeuf.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail