Bas-Rhin

Industrie

Interview Merck Molsheim : "Nous avons besoin d'aller vite et recruter beaucoup de monde"

Entretien avec Romina Marcovici, directrice du site Merck de Molsheim

Propos recueillis par Lucie Dupin - 17 novembre 2022

Le groupe allemand Merck aura injecté 130 millions d'euros supplémentaires sur son site de Molsheim, dans le Bas-Rhin, d'ici à 2028 pour augmenter ses capacités de production d'assemblages à usage unique pour les industriels de la pharmacie. Des investissements qui confirment la place du site alsacien dans la stratégie du groupe.

Romina Marcovici dirige Merck à Molsheim depuis fin 2021.
Romina Marcovici dirige Merck à Molsheim depuis fin 2021. — Photo : Merck

Le groupe allemand Merck (CA 2021 : 19,7 Md € ; 60 000 collaborateurs dans 66 pays), spécialisé dans les sciences de la vie et de la terre, annonce un investissement de 130 millions d’euros et la création de 800 emplois sur son site de Molsheim (Bas-Rhin), qui emploie 2 100 collaborateurs. De quelle manière ce projet va-t-il s’articuler ?

Il s'agit d'un nouveau centre de production d’assemblages à usage unique pour nos clients de la pharmaceutique, dont les producteurs de vaccins notamment. C’est la 3e phase du projet appelé Mobius,  dans les cartons avant la crise sanitaire mais qui a été accéléré par le Covid puisqu’avec l’arrivée de la vaccination, nous avons dû suivre la demande de nos clients. Les deux premières phases ont été lancées en 2021 avec un investissement de 25 millions d’euros et 350 emplois. Nous visons la fabrication de 500 000 unités par an, soit le double des capacités actuelles de production. D’ici 2028, nous pourrons même atteindre les 750 000 poches par an. Les 3 500 m² de salles blanches entreront en service d’ici fin 2024 et l’aménagement des autres espaces - bâtiment tertiaire et restaurant d’entreprise entre autres - s’échelonnera jusqu’en 2028.

Pour quelles raisons le site de Molsheim a-t-il été retenu ?

Nous sommes le 3e plus grand site du groupe et nous avions le foncier disponible pour lancer ce projet en Alsace. Molsheim a vocation à devenir le hub européen pour la production et la distribution, principalement en Europe, de cette gamme de consommables à usage unique. Le groupe dispose de deux autres centres de production pour cette gamme, aux États-Unis et en Chine. Par la suite, au-delà de cette troisième phase, si du foncier venait à manquer pour d’autres projets, il serait envisageable d’externaliser le stockage pour réallouer des zones d’entrepôts à de la production.

Pour répondre à vos besoins en main-d’œuvre, vous procédez d’une manière particulière…

Sur les 800 postes à pourvoir, 80 % des effectifs sont des postes d’opérateurs de production. Nous avons besoin d’aller vite et de recruter beaucoup de monde. Pour se projeter dans notre environnement, il faut faire preuve de motivation et de mobilité puisque nous formons à nos propres procédés. En partenariat avec Pôle emploi, nous avons mis en place un dispositif de recrutement sans CV, fondé sur la motivation et sur l’habilité.

Vous avez accédé à la direction du site de Molsheim en novembre 2021. Quel bilan tirez-vous de cette première année ?

Sur le plan interne, cela a été une année riche en investissements à mener. Sur le plan extérieur, Merck s’inscrit dans un territoire industriel intéressant (Mercedes, Safran, etc.). Nous échangeons entre dirigeants autour de problématiques de recrutement, de développement durable, d’énergie etc.

Sur le plan personnel, j’ai complété ma formation initiale en psychologie par un master en RH et j’ai intégré le groupe Merck il y a vingt ans. J’ai la chance d’avoir pu évoluer en interne dans différentes fonctions. L’entreprise le permet, ce n’est pas le cas partout, ou de façon moins régulière.  J’ai été très surprise de voir à quel point ma nomination à la direction du site a suscité de l’engouement de la part des collaboratrices féminines. Cela a créé un enthousiasme en interne.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition