Haut-Rhin

Mécanique

Meca Service investit un million d'euros

Par Rémi Boulle, le 24 avril 2017

En investissant un million d’euros dans un nouveau centre d’usinage, Meca Service ambitionne de développer son activité sur de nouveaux marchés. Et ainsi d'augmenter son chiffre d'affaires de 500 000 euros par an.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Spécialisée dans la mécanique de précision, Meca Service investit, avec l’aide de la Région, un million d’euros dans un septième centre d’usinage. Ce dernier devrait être mis en service début mai. « Notre production sur les précédents centres d’usinage cinq axes était arrivée à saturation » explique la gérante de Meca Service, Anne Boileau. « Grâce à cet investissement, nous pourrons aller chercher de nouveaux marchés que d’autres ne peuvent pas aller chercher » explique-t-elle. « Ainsi, nous pourrons pérenniser et développer notre activité de réalisation de pièces de moyenne et de grande dimension » développe la dirigeante. Autrement dit, sur des marchés avec moins de concurrence, les marges seront plus importantes. Grâce à cet investissement, Meca Service (1,8 M€ de CA en 2016, 20 salariés) ambitionne d’augmenter son chiffre d’affaires de 500.000 euros par an. Au passage, la société implantée à Burnhaupt le haut dans le Haut-Rhin devrait légèrement gagner en productivité.

« Difficile de recruter des fraiseurs »

Pour cela, la société doit néanmoins recruter trois fraiseurs sur commande numérique. « Nous avons diffusé notre annonce mais nous rencontrons, pour l’instant, des difficultés pour trouver des personnes formées ou à former » indique Anne Boileau.

Une certification pour rester compétitif

Actuellement, Meca Service travaille pour des clients issus de secteurs très variés : textile, automobile, énergie, aéronautique, armement… Travailler pour des clients de différents secteurs nous assure une certaine stabilité » souligne Anne Boileau. Et ces clients sont implantés, pour l’essentiel, en France, en Allemagne, en Suisse. Pour rester compétitifs et se développer sur de nouveaux marchés, Meca Service prépare, par ailleurs, la certification Iso 9001. Celle-ci garantit une bonne organisation d’entreprise. « Nous devrions obtenir cette certification d’ici juin, nous venons de passer un audit blanc» précise Anne Boileau. « Cela nous demande un investissement de 5.000 euros pour passer l'audit et surtout du temps, mais de plus en plus de donneurs d’ordre la demandent pour être ou rester au panel. »

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition