Haut-Rhin

Automobile

Mahle Behr : Bercy a reçu les syndicats pour discuter du plan de sauvegarde de l'emploi

Par Lucie Dupin, le 04 décembre 2019

Une délégation syndicale de l'entreprise Mahle Behr a été reçue à Bercy, alors qu'un plan de sauvegarde de l'emploi est ouvert sur le site de Rouffach (Haut-Rhin). L'équipementier automobile allemand veut y supprimer 240 emplois sur 640 pour répondre à un réalignement stratégique. 

L'entreprise Mahle Behr emploie actuellement 640 personnes à Rouffach.
L'entreprise Mahle Behr emploie actuellement 640 personnes à Rouffach. — Photo : © Ville de Rouffach

Mahle Behr l'a annoncé en novembre dernier. En raison d'un "réalignement stratégique", un plan de sauvegarde de l'emploi concerne 236 postes sur 640 sur le site de Rouffach de l'équipementier automobile allemand (CA : 12,6 Md €). Dans ce contexte, Hubert Ott, élu à la Ville de Rouffach, a alerté la sénatrice et les députés du Haut-Rhin Patricia Schillinger, Bruno Fuchs et Olivier Becht ainsi que le député européen Christophe Grudler. Par ailleurs, une délégation de représentants syndicaux (UNSA, CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC) de l’entreprise a été reçue au ministère de l’Économie et des Finances.

Pérenniser le site

L’industriel prévoit un "réalignement stratégique" de l’activité de son site de Rouffach, spécialisé dans les pièces de climatisation pour automobile, pour permettre un plan de sauvegarde à long terme pour la production des éléments chauffants PTC. En revanche, la production des climatiseurs et le service après-vente devront être délocalisés.

Ce PSE est le 3ème depuis 2013 et Hubert Ott exprime sa « crainte de voir disparaître l’activité industrielle à Rouffach, alors que ce carreau est capable d’en accueillir. Il s’agit d’un lieu stratégique, en tant qu’équipementier automobile, à proximité de PSA Mulhouse, de la Suisse et de l’Allemagne ». Jean-Marc Fellmann, délégué syndical CFTC chez Mahle Behr, explique de son côté que « l’intersyndicale demande à la direction un délai pour négocier le PSE. Ouvert pour un trois mois à partir du 4 novembre, nous souhaitons que le PSE soit prolongé jusqu’au 21 février. »

Le message a été transmis à Bercy, qui prend note de la demande de délai supplémentaire exprimée par les syndicats. Les négociations du PSE portent, entre autres, sur le reclassement et la requalification des salariés, ainsi que sur la pérennité du site pour les salariés qui conserveront leur poste.

L'entreprise Mahle Behr emploie actuellement 640 personnes à Rouffach.
L'entreprise Mahle Behr emploie actuellement 640 personnes à Rouffach. — Photo : © Ville de Rouffach

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail