Strasbourg

Transport

L'Eurométropole de Strasbourg prépare la mise en place de la Zone à faibles émissions

Par Charlotte Stiévenard, le 18 octobre 2021

Strasbourg aura bientôt une Zone à faibles émissions comme le prévoit la loi climat & résilience. Le conseil d'agglomération de l'Eurométropole a adopté sa mise en place le 15 octobre.

Strasbourg fait partie de la dizaine de villes de plus de 150 000 habitants qui vont mettre en place une ZFE-m.
Strasbourg fait partie de la dizaine de villes de plus de 150 000 habitants qui vont mettre en place une ZFE-m. — Photo : CC0

C'est définitivement voté. L’Eurométropole de Strasbourg a adopté mi-octobre la mise en place d’une Zone à faibles émissions-mobilité (ZFE-m) sur l’ensemble des 33 communes de son territoire. Cette interdiction progressive des véhicules les plus polluants dans les communes de plus de 150 000 habitants est prévue par la loi Climat & Résilience adoptée à l'été 2021. Elle doit permettre de lutter contre la pollution atmosphérique.

À Strasbourg, une première étape pédagogique débutera le 1er janvier 2022. Elle sera suivie d’une interdiction des véhicules les plus polluants (vignette Crit’Air 5 ou sans vignette) au 1er janvier 2023, puis peu à peu des Crit’Air 4, 3 et enfin des Crit’Air 2 en 2028.

50 millions d’euros d’aide

Une enveloppe de 50 millions d’euros d’aide a été également adoptée par le conseil d’agglomération. Deux tiers de cette somme iront à l’accompagnement des particuliers et un tiers aux professionnels. L’aide aux entrepreneurs, disponible dès début 2022, sera notamment constituée de primes à la conversion de 1 500 à 15 000 euros. Une enveloppe de 300 000 euros sera dédiée à une aide à l’innovation pour mettre en place des solutions logistiques innovantes.

Sur le mandat, 500 millions d’euros sont également prévus pour améliorer les transports en commun sous toutes leurs formes : la mise en place de la gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans, l’extension et la modernisation du réseau existant de transport en commun, des pistes cyclables, du réseau express métropolitain ou l’accompagnement du succès du transport à la demande avec le réseau Flex’hop.

Après une première consultation citoyenne au printemps 2021 et une étude sur les besoins des acteurs économiques, une seconde consultation citoyenne a débuté le 18 octobre et se terminera le 10 novembre. Elle porte sur les contours du projet (arrêtés, études d’impact). Une autre consultation, qui durera deux mois, est prévue pour les parties prenantes (communes limitrophes, autorités organisatrices de la mobilité, gestionnaire de voiries et chambres consulaires concernées).

Strasbourg fait partie de la dizaine de villes de plus de 150 000 habitants qui vont mettre en place une ZFE-m.
Strasbourg fait partie de la dizaine de villes de plus de 150 000 habitants qui vont mettre en place une ZFE-m. — Photo : CC0

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail