Bas-Rhin

Industrie

Les peintures alsaciennes Erika portées par la crise

Par Charlotte Stiévenard, le 14 septembre 2020

La PME bas-rhinoise LCTP (pour Laboratoire de Colorimétrie et Techniques des Peintures) veut développer sa collection de peintures haut de gamme Erika au niveau national. Pendant le confinement, l’intérêt croissant des particuliers pour ces produits lui a confirmé la pertinence de sa stratégie.

Catherine Marck , dirigeante de LCTP en Alsace
Catherine Marck est à la tête de LCTP depuis 1991 lorsqu'elle a pris la suite de son père. — Photo : © LCTP

LCTP (pour Laboratoire de Colorimétrie et Techniques des Peintures) ne s’attendait pas à une surprise pareille. Pendant le confinement, en avril, la petite entreprise a vu les ventes de sa gamme de peinture murale et pour meubles destinée aux particuliers augmenter de 60 %. « Les gens avaient plus de temps car tout était fermé. Ils se sont occupés de la maison », explique Catherine Marck, la directrice générale de la PME (une dizaine de collaborateurs, 700 000 euros de chiffre d’affaires) située à Muhlbach-sur-Bruche, dans le Bas-Rhin.

Des peintures made in Alsace

C’est son père Bernard Marck qui a fondé l’entreprise familiale en 1983. En 2014, LCTP, spécialisé dans la fabrication de peintures à façon pour d’autres marques, a décidé de fabriquer ses propres produits pour montrer son savoir-faire. La gamme Erika, fabriquée sur site, est vendue à l’unité ou sous forme de kit avec tout l’équipement nécessaire. Ces peintures sont sans solvant, sans phosphate ni bisphénol et certaines changent de couleur ou sont même parfumées. Si les ventes ont tardé à décoller depuis 2014, la conjoncture liée aux conséquences de la crise sanitaire a été profitable : « il devait manquer une marque française en haute décoration. Pendant le confinement, nous avons mis en place un drive dans notre magasin à Muhlbach-sur-Bruche et les clients nous ont dit qu’ils voulaient faire fonctionner les entreprises locales, proches de chez eux », estime la directrice générale.

Un réseau de distributeurs national

Pour maintenir cette proximité et alors que la majorité des ventes se fait grâce à la boutique en ligne, LCTP développe désormais un réseau de distributeurs au niveau national pour les peintures Erika. « Quelqu’un qui se trouve en Bretagne et qui veut commander la peinture doit pouvoir la voir et la toucher, explique Catherine Marck. Nous visons plutôt des boutiques spécialisées en peinture, des décorateurs d’intérieur ou de meubles qui organisent des ateliers. »

Ils sont actuellement six à distribuer la marque en France et deux en Belgique. Idéalement, Catherine Marck souhaiterait d'ici à 2022 « en trouver une cinquantaine et réaliser 15 % du chiffre d’affaires grâce à cette gamme de peintures contre 5 % actuellement ».

Catherine Marck , dirigeante de LCTP en Alsace
Catherine Marck est à la tête de LCTP depuis 1991 lorsqu'elle a pris la suite de son père. — Photo : © LCTP

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail