Strasbourg

Formation

L’école de management angevine Essca ouvre un nouveau campus à Strasbourg

Par Lucie Dupin, le 09 mai 2022

Le monde de l’enseignement supérieur comptera bientôt une école de management supplémentaire à Strasbourg. La grande école de commerce angevine l’Essca s’implante dans l’Espace européen de l’entreprise et ouvre ainsi son sixième campus français.

L'Essca va louer ses locaux dans l'Espace européen de l'entreprise, à deux pas de la gare de Strasbourg.
L'Essca va louer ses locaux dans l'Espace européen de l'entreprise, à deux pas de la gare de Strasbourg. — Photo : Essca

À la rentrée de septembre 2022, le monde de l’enseignement supérieur strasbourgeois comptera une nouvelle offre de formation. L’École supérieure des sciences commerciales d’Angers, l’Essca school of management, ouvre un campus à Strasbourg. L'école de commerce créée en 1909 recrute dès à présent ses premiers étudiants par concours. Ils suivront leur cursus au sein d’un bâtiment loué dans l’Espace européen de l’entreprise, à Schiltigheim, "retenu pour sa proximité à d’autres écoles supérieures et aux entreprises de cette zone économique ainsi que pour sa facilité d’accès à la gare de Strasbourg", décrit Benjamin Morisse, directeur général adjoint.

Un développement multicampus

La première année, le campus strasbourgeois de l’Essca comptera 60 étudiants dans les deux programmes proposés, le Bachelor délivrant un diplôme de niveau Bac + 3 et le programme Grande école conférant le grade de Master (Bac + 5). "Le développement des promotions sera progressif, avec 600 à 800 étudiants d’ici 2027", projette le dirigeant. Une dizaine de personnels permanents sera recrutée à Strasbourg, dont cinq à six enseignants fixés au campus strasbourgeois. "Le financement se fera en interne avec les frais de scolarité des étudiants, allant de 8 500 euros à 12 000 euros l’année", précise Benjamin Morisse.

Créée par l’Université Catholique de l’Ouest et indépendante depuis une cinquantaine d’années, l’Essca est une association à but non lucratif avec une mission d’enseignement supérieur. L’école compte cinq labels nationaux et trois labels internationaux (américain, britannique et européen). Elle s’est développée sur un modèle multicampus, avec six campus en France (Angers, Paris, Lyon, Bordeaux, Aix-en-Provence, Strasbourg), un à Budapest (Hongrie) et un à Shanghai (Chine). L’établissement emploie 410 collaborateurs permanents et forme 7 000 étudiants par an dans les différents programmes. Avec ses six sites français, l'Essca se définit comme "la seule école associative triplement accréditée internationalement à couvrir 90 % de l'Hexagone à moins de trois heures".

Un réseau de grandes écoles en Alsace

L’implantation strasbourgeoise fait partie du plan stratégique de l’école dressé pour 2020-2024. L’ouverture de deux autres campus européens est également à l’étude. "La région Grand Est était identifiée comme prioritaire. Strasbourg bénéficie d’une bonne qualité de vie étudiante qui attire au-delà de son académie, sans oublier son caractère transfrontalier pour renforcer notre partenariat avec des universités allemandes", estime Benjamin Morisse. Selon lui, "il existe en Alsace une grande diversité d’écoles d’ingénieurs, mais peu d’écoles de management de grade grande école". Le dirigeant estime que "la concurrence dans le monde des écoles de management n’est pas effrayante", il y voit même "un effet vertueux et une émulation", à l’image de l’implantation de l’Essca à Lyon en 2016 "qui, en passant de 60 à 1 000 étudiants en six ans, a été respectueuse du développement local sans dégradation des autres établissements". Il précise qu’un dialogue avec l' EM Strasbourg, l'école de management du programme grandes écoles déjà présente dans le paysage de l'enseignement supérieur alsacien, a été initié. 

L'Essca revendique 2 500 entreprises partenaires à l’échelle de son réseau de campus. L'école espère désormais nouer des liens avec le monde économique et industriel du Grand Est, en affirmant son intérêt pour se faire connaître des entreprises du territoire? en affirmant son intérêt pour se faire connaître des entreprises du territoire, avec sa pédagogie et sa recherche, toutes deux appliquées au monde professionnel.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition