Strasbourg

Loisirs

Le tour-opérateur Terra Nobilis mise sur le sud de la France

Par Adelise Foucault, le 08 juillet 2019

Terra Nobilis, tour-opérateur strasbourgeois spécialisé dans les voyages culturels, entame une phase d’expansion. La reprise de son concurrent nîmois Océanides a coïncidé avec l’ouverture d’une agence à Nice.

Le rachat d'Océanides en 2018 place désormais Terra Nobilis, dirigé par Laurent Lanfranchi, dans le top 3 des tour-opérateurs culturels français.
Le rachat d'Océanides en 2018 place désormais Terra Nobilis, dirigé par Laurent Lanfranchi, dans le top 3 des tour-opérateurs culturels français. — Photo : © Adelise Foucault

L’année 2018 a représenté un exercice charnière pour le tour-opérateur strasbourgeois Terra Nobilis, marquée par le rachat d’un concurrent nîmois, Océanides, et la création d’une agence à Nice. Employant 12 salariés et organisant environ 150 voyages par an, Terra Nobilis vise un chiffre d’affaires de 3,5 M€ cette année, soit 45 % de plus que les 2,4 M€ réalisés en 2018. Fort de ces récents développements, le tour-opérateur alsacien revendique désormais une place dans le top trois de son marché en France : les voyages culturels.

« Nous opérons sur un marché de niche dans une petite région, explique Laurent Lanfranchi, fondateur et dirigeant de Terra Nobilis. Pour nous développer, il nous faut élargir notre panel d’activités ou alors nous développer géographiquement. C’est cette dernière option que nous avons choisie, avec l’ouverture d’une agence à Nice. Cette ville bénéficie d’une forte concentration urbaine, d’une population en phase avec notre cible (des CSP + de plus de 50 ans) et d’un des principaux aéroports français ».

Rachat d’Océanides

Le rachat d’Océanides, intervenu en parallèle de l’implantation niçoise, n’était pas planifié. « Au moment de lancer notre agence niçoise, on a appris qu’Océanides, un concurrent nîmois sur la place depuis trente ans, allait fermer pour des raisons financières. La reprise s’est faite in extremis, après plusieurs échanges avec sa dirigeante », témoigne Laurent Lanfranchi. L’équipe (sept personnes au moment de la liquidation) avait déjà été licenciée, les clients prévenus de la fermeture. « On a finalement trouvé un accord. J’ai récupéré le fonds de commerce et pu reprendre une personne. Nous capitalisons sur la marque Océanides, bien connue sur ce secteur géographique pour y commercialiser nos voyages », explique le gérant.

Le timing n’était pas idéal, avec le lancement en parallèle de l’agence niçoise. « Nous avons décidé de gérer en direct depuis Strasbourg et Nice les voyages d’Océanides, en attendant de créer un bureau dès que l’activité le justifierait. Il se trouve qu’elle le justifie déjà, avec un redémarrage bien plus rapide que le lancement de l’agence de Nice. On transférera probablement l’activité d’Océanides sur Montpellier où on prévoit l’ouverture d’une agence entre septembre 2019 et janvier 2020 », indique Laurent Lanfranchi.

Deux millions d’euros levés

Pour accompagner ces différents projets, Terra Nobilis vient de finaliser une levée de fonds de deux millions d’euros, auprès de Turenne Capital qui détient désormais 30 % du capital de la PME.

« Nous avons entamé une réflexion sur la gouvernance et sur l’évolution du statut juridique, pour passer de SARL à SAS. Nous avons besoin de franchir une nouvelle étape dans notre organisation », indique Laurent Lanfranchi qui lance une campagne de recrutement, visant à trouver notamment un responsable de production et une assistante de direction, pour l’épauler et lui permettre de se dégager de l’opérationnel, mais également des créateurs de voyage et conseillers voyageurs pour ses différentes agences. D’autant qu’une nouvelle opération de croissance externe se profile. « Le rachat d’un confrère, qui pourrait aboutir d’ici à trois mois », confie le dirigeant.

Le rachat d'Océanides en 2018 place désormais Terra Nobilis, dirigé par Laurent Lanfranchi, dans le top 3 des tour-opérateurs culturels français.
Le rachat d'Océanides en 2018 place désormais Terra Nobilis, dirigé par Laurent Lanfranchi, dans le top 3 des tour-opérateurs culturels français. — Photo : © Adelise Foucault

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.