Alsace

Formation

Le pôle Etena, rampe de lancement de l'entrepreneuriat étudiant en Alsace

Par Lucie Dupin, le 29 octobre 2020

En Alsace, 200 étudiants sont accompagnés chaque année dans leurs projets d'entrepreneuriat. La mission revient au pôle Etena, qui opère depuis Strasbourg au sein des universités alsaciennes. 10 % des projets environ aboutissent à une création d'entreprise. 

étudiants dans un amphi
Le pôle Etena accompagne 200 étudiants-entrepreneurs par an en Alsace. — Photo : © DR

Une idée, un prototype, une première expérience de patron d’entreprise... c’est ce parcours qu’empruntent les étudiants-entrepreneurs. Ce statut national donne la possibilité aux étudiants de faire mûrir un concept qui pourrait aboutir à la création d’entreprise. « C'est le pendant du statut de sportif de haut niveau. Il offre des avantages sociaux à l’étudiant concerné tout en lui dégageant du temps pour mener à bien ses projets », estime Grégory Hebinger, responsable du pôle entrepreneuriat Etena, à Strasbourg.

10 % de création d’entreprises

Comme 29 autres pôles Pépite (pour Pôle Étudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) en France, Etena est la structure qui opère en Alsace une politique en matière de sensibilisation à l’entrepreneuriat auprès des étudiants et jeunes diplômés. Sept chargés de mission accompagnent en moyenne 200 étudiants par an et 10 % des projets aboutissent à une création d’entreprise. « On retrouve 40 % d’étudiants issus des sciences dures, 30 % issus des sciences de gestion et 30 % des sciences sociales, art et culture. La variété des projets est intéressante. Mais cette large palette est également complexe à gérer pour apporter un accompagnement personnalisé », souligne Grégory Hebinger.

À la recherche de mécénat

Les demandes récurrentes des étudiants-entrepreneurs concernent un besoin en méthodologie, en financement et un accès à des infrastructures. Pour ce faire, six fablabs dans différentes disciplines ouvrent leurs portes pour du prototypage. « En France, les étudiants-entrepreneurs sont soutenus par les collectivités, mais il existe encore peu de partenaires privés pour contribuer à faire émerger les entrepreneurs de demain », constate Grégory Hebinger. Il souhaite développer le mécénat financier ou l’apport en industrie des entreprises (mise à disposition par un associé de l'entreprise de ses connaissances professionnelles, de son travail ou services).

« Le parcours d’étudiant-entrepreneur consolide des compétences à valoriser lors des recrutements. Ces profils sont des atouts pour les entreprises », poursuit Grégory Hebinger, dont le pôle Etena vient de remettre son prix annuel à Smartium. Ce projet porté par trois étudiants alsaciens développe, entre autres, des algorithmes pour améliorer la qualité de détection de la radioactivité. Le prix est doté de 10 000 euros et d’un accompagnement de Bpifrance. Depuis son lancement en 2014, Etena a suivi 750 étudiants et des pépites ont émergé depuis lors, telles les entreprises alsaciennes Synovo, spécialisée dans la gestion des flottes de transport sanitaire, ou Woodlight, qui travaille sur les propriétés luminescentes des plantes.

étudiants dans un amphi
Le pôle Etena accompagne 200 étudiants-entrepreneurs par an en Alsace. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail